France / Life

Du pain, du vin, et au lit!

Temps de lecture : 2 min

Les Français, 1ers sur la bonne bouffe et le sommeil

Le site de The Economist a construit un graphique des résultats d'une étude de l'OCDE sur le temps passé à manger, boire et dormir dans les pays membres de l'organisation.

La France est première dans toutes les catégories, avec près de 140 minutes (2h30) par jour passés à manger et boire, et environ 530 minutes (9h20) à dormir. Les Américains sont juste dernière nous pour le sommeil, mais 14èmes (sur 16) pour le temps passer à se substanter. Les Mexicains sont ceux qui mangent et boivent le plus vite (à peine plus d'une heure), et les Coréens du Sud ne dorment que 470 minutes (8h20) par jour.

Parmi les commentaires, un internaute voit confirmé son désir «de vivre à Paris, pour passer sa vie en terrasse d'un café à parler philo et refaire le monde en lisant le dernier article de The Economist», tandis qu'un espagnol compte bien se servir du graphique «la prochaine fois qu'un type se moque de la siesta, et donc de la paresse, espagnole» (d'après The Economist, les espagnols dorment moins que les Français et les Canadiens).

[Voir le graphique sur The Economist.com]

(Photo: tartare poêlé, par Manuel MC sur Flickr)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

Newsletters