Économie

Eviter une «affaire Pérol» bis

Temps de lecture : 2 min

Choisi pour succéder à Didier Lombard à la tête de France Télécom, Stéphane Richard est sur le point d'être auditionné par la Commission de déontologie de la fonction publique.

L'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde, très proche de Nicolas Sarkozy, veut à tout prix éviter une «affaire Pérol» bis, rapporte Les Echos.

Il défend François Pérol: «Le prix à payer est lourd pour des gens comme François ou moi, qui avons accepté de quitter nos précédentes fonctions pour servir l'Etat... Au moindre mouvement, on se fait tirer dessus comme au ball-trap.», avant de s'insurger contre ses critiques: «Si on veut insuffler un peu des pratiques du privé dans l'Etat, il ne faut pas empêcher les gens de bouger. Ou alors on verra se constituer une caste de fonctionnaires, travaillant à vie pour l'administration française. C'est un choix.»

[Lire l'article complet dans Les Echos]

(Photo: 2003, communiqué de presse de Véolia. Stéphane Richard est l'ancien directeur de Véolia Transport)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Malgré les beaux discours écolos de Xi Jinping, la Chine pollue et polluera toujours trop

Malgré les beaux discours écolos de Xi Jinping, la Chine pollue et polluera toujours trop

Pour un peu, le président réussirait à faire oublier que son pays est le premier émetteur de gaz à effet de serre et continue à augmenter ses émissions.

L'essor du vélo ne signe pas la mort des voitures

L'essor du vélo ne signe pas la mort des voitures

Pour l'éditorialiste de TF1 François Lenglet, la bicyclette est coupable de tous les maux. Pourtant, selon différentes études, la progression de son usage soutiendrait l'emploi et la croissance.

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

Si les jeunes nés après 1997 partagent un intérêt commun pour certaines grandes marques, ils ne constituent pas une cible marketing homogène selon les pays.

Newsletters