Monde

Les rebelles péruviens dopés par le commerce de cocaïne

Slate.fr, mis à jour le 12.05.2009 à 13 h 53

Alors que le marché mondial de la cocaïne connaît un recul, après une année d'opérations de lutte réussies, les cartels de la drogue s'imposent dans certains villages péruviens.

La production a diminué: les prix au kilo ont augmenté de 44 000 euros en 2008 à près de 50 000 euros désormais, mais dans la rue, les prix sont restés stables et la qualité de la drogue, coupée à d'avantages d'agents chimiques, baisse.

Au Pérou, le trafic connaît en revanche une incroyable résurgence après un ralentissement dans les années 90, raconte le Miami Herald; les chefs des cartels s'emparent du pouvoir dans certains villages, et deviennent extrêmement gênants pour le gouvernement de Lima. Les détracteurs du Président Alan Garcia estiment qu'il devra agir vite pour les combattre, sous peine que le pays ne sombre dans une plus grande instabilité.

Le trafic de coca au Pérou est le deuxième plus important, après la Colombie. Le gouvernement estime que les insurgés qui ont utilisé le trafic de drogue pour renforcer leur pouvoir sur les paysans n'ont aucune morale, mais les paysans ne sont pas forcément du même avis. En tous cas pas ouvertement.

Dans le village d'Union Montaro par exemple, lieu reculé d'une vallée, sans eau courante, ni électricité, dépourvu d'église, de poste de police ou d'hôpital, les seigneurs de la guerre ont élu domicile.

[lire les articles complets sur le Miami Herald (reportage) et la BBC]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

crédit: Champs au Pérou, Flickr.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
cocadroguePérouLiens
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte