Culture

Ces ministères qui caviardent Wikipédia

Temps de lecture : 2 min

Hadopi et Rue89 en sont victimes.

Le ministère de la Culture et de l'Intérieur sont très actifs sur Wikipédia pour modifier des information à leur avantage, a remarqué le blog Tech/notes. Ainsi, «un émissaire de la rue de Valois a nettoyé la fiche Hadopi pour la rendre plus présentable au commun des internautes, comme le prouve l’adresse IP laissée derrière lui (proxy-valois.culture.fr) ». L'explication de l'amendement 138 au niveau européen  du Paquet Télécoms, qui remettrait en cause la coupure de l'accès à Internet, a été modifié sous un jour favorable pour le ministère de la Culture.

De son côté, le ministère de l'Intérieur a tenté de modifier plusieurs fois en mars la fiche d'Alain Marleix, le secrétaire d'Etat chargé du redécoupage électoral, pour supprimer un lien vers un article de Rue89 qui se demandait si sa fille n'avait pas tenté de profiter d'un piston pour obtenir un poste à La Sorbonne.

«Très bien référencée dans Google, fort appréciée des internautes qui n’ont pour la plupart aucune connaissance de ces éditions en cascade, Wikipedia dérange et figure désormais au cœur des stratégies de communication», conclut le blog Tech/notes.

Lire l'article complet sur Tech/notes.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr.

Slate.fr

Newsletters

«The Terror», la série fantastique sur une expédition perdue dans l’Arctique

«The Terror», la série fantastique sur une expédition perdue dans l’Arctique

En 1845, deux navires britanniques disparaissaient dans les glaces de l’Arctique. Le mystère entourant l'expédition a inspiré Dan Simmons, dont le roman «The Terror» a été adapté en série.

Clip au Louvre: Beyoncé et Jay-Z imposent leur propre culture dans un des temples mondiaux de l’art

Clip au Louvre: Beyoncé et Jay-Z imposent leur propre culture dans un des temples mondiaux de l’art

Le clip laisse penser que le R&B pourrait être de l’art au même titre qu’une toile du XVIe siècle.

Dans le futur, il ne restera de Griezmann et Pogba que des vitraux dans des églises

Dans le futur, il ne restera de Griezmann et Pogba que des vitraux dans des églises

C’est la vision que l’art contemporain m’a donnée du football à travers l’exposition «Par amour du jeu» aux Magasins généraux.

Newsletters