France

Le top 10 des déclarations les plus stupides de Carla Bruni-Sarkozy

Titiou Lecoq, mis à jour le 17.02.2012 à 17 h 15

Qu'est-il arrivé à la Première dame de France?

Carla Bruni en visite à des enfants handicapés à l'hôpital de Garches en région parisienne, le 12 janvier 2012. REUTERS/Eric Feferberg/Pool

Carla Bruni en visite à des enfants handicapés à l'hôpital de Garches en région parisienne, le 12 janvier 2012. REUTERS/Eric Feferberg/Pool

Carla Bruni-Sarkozy a lancé, selon l’expression consacrée, une «offensive médiatique» cette semaine, en donnant trois interviews: au Parisien, à 20 minutes et à TV Mag (le supplément télé du Figaro). Dans ces interviews, on n’apprend rien mais, en revanche, un mystère quasiment scientifique s’épaissit.

De deux choses l’une: soit devenir Première dame rend stupide, soit Carla Bruni se fout de nous. Si c’est encore plus flagrant dans ces déclarations de la semaine, ça fait déjà un moment que ses prises de parole donnent l’impression d’une tragique expérience de communicant pervers qui lui aurait brûlé les neurones au chalumeau.

Rappelons qu’à une époque lointaine, on nous avait quand même vendu «Carlita» comme la Première dame de la modernité. Le couple présidentiel était limite en train d’inventer le post-modernisme amoureux. Mais très vite, on est passé de la Carla Bruni bohême, aux multiples amants, «épidermiquement de gauche», qui penchait plutôt pour Ségolène Royal en 2007, à… une chiffe molle. En comparaison, Bernadette Chirac c’était Che Guevara à l’Elysée. Arriver à ce stade de déclarations béatement abruties, c’est tout bonnement effrayant.

Voici donc un top 10 des déclarations les plus stupides de notre Première dame.

10 «Je suis de culture italienne et je n'aimerais pas divorcer... Je suis donc la Première dame jusqu'à la fin du mandat de mon mari, et son épouse jusqu'à la mort.»

Pourquoi est-ce stupide? Outre, le bon gros cliché sur la femme italienne, simplement pour la comparaison avec sa déclaration au Figaro Madame en 2007:

«Je suis fidèle… à moi-même ! (Elle rit.) Je m’ennuie follement dans la monogamie, même si mon désir et mon temps peuvent être reliés à quelqu’un et que je ne nie pas le caractère merveilleux du développement d’une intimité. Je suis monogame de temps en temps mais je préfère la polygamie et la polyandrie.»

***

9 Au sujet de Nicolas Sarkozy: «Ce qui est sûr, c'est qu'il n'est pas conventionnel. C'est un point qu'il partage avec François Mitterrand. Et il est incorruptible, ce qu'il a en commun avec Pierre Mendès France.»

Va de pair avec toutes ses descriptions du caractère merveilleux de son fabuleux époux.

***

8  Le combo point Godwin / Internet

Q: «Le président a porté plainte pour faux, usage de faux et recel à la suite de la mise en ligne sur le site d'un hebdomadaire d'un SMS présumé: est-ce le début d'une attitude agressive envers les médias?»
R: «La plainte justifiée de mon mari n'est pas contre un organe de presse, bien sûr, mais contre les "nouveaux moyens de désinformation". Internet peut être la pire et la meilleure des choses. A travers son site Internet, Le Nouvel Observateur a fait son entrée dans la presse people. Si ce genre de sites avait existé pendant la guerre, qu'en aurait-il été des dénonciations de juifs? »

Elle en rajoute d’ailleurs une couche cette semaine dans TV Mag:

«Internet ou les jeux vidéo sont bien plus diaboliques que la télé.»

***

7 «J'adore aussi Arte... Quelle belle chaîne intéressante!»

***

6  «On me dit que tout cela est trop rapide. C'est faux: entre Nicolas et moi, ce ne fut pas rapide, ce fut immédiat. Donc, pour nous, ce fut en somme assez lent.»

Ce fut immédiat donc assez lent… Je vous laisse méditer ce petit précis de philosophie amoureuse quelques secondes.

***

5 J’ai épousé Dieu ET je suis un peu bêtasse

«Quand je vois ce qui se passe en Grèce, j’ai peur. J’ai moins peur en me disant que c’est lui le Président.»

***

4 J’ai épousé Dieu (bis)

Q: «Regrettez-vous une action entreprise par votre mari au cours des cinq dernières années?

R : «Je ne m’y connais pas tellement mais franchement, je trouve qu’il a tout bien fait.»

***

3 J’ai épousé Dieu (ter)

Q: «Soutenez-vous ces propositions d’organiser des référendums»

R: «Là encore, je ne m’y connais pas. Généralement, je trouve que ses idées sont fabuleuses.»

Retenons le «ses idées sont fabuleuses». Des idées ne sont jamais fabuleuses. Elles sont éventuellement intéressantes, pertinentes, novatrices mais pas fabuleuses. Précisons qu’au pays de Carla, nombre de choses sont merveilleuses ou fabuleuses. Ainsi son mari est merveilleux mais également l’Amour est dans le pré (oui, une émission que notre première dame trouve «absolument fabuleuse!») mais aussi l’intimité («Je ne veux pas me battre contre le monde extérieur, je m'accroche à une intimité réconfortante et merveilleuse, aussi merveilleuse que le reste est parfois cruel.») mais aussi Paris («Paris merveilleuse ville... Paris le jour, Paris sous la pluie, Paris ensoleillé» au micro de Yves Calvi sur RTL) sans oublier le Tour de France: «Je trouve ce spectacle sublime.» Et l’Elysée («C'est un endroit magique posé sur un parc merveilleux à quelques pas de l'Etoile, avec une multitude de gens aimables et professionnels qui prennent soin de vous.»)

***

2 J’ai épousé Nicolas le Jardinier

«Quand je l'ai rencontré, marchant dans les jardins de l'Elysée, il me donnait tous les noms des fleurs. Il connaît même leurs noms latins, et les détails sur les tulipes et les roses. Je me suis dit: mon Dieu, je dois épouser cet homme, il est le président et il connaît aussi tout des fleurs. C'est incroyable.»

Edit:Une lectrice nous signale qu'en outre, le nom latin de la rose est rosa et celui de la tulipe tulipa.

***

1 Je n’ai pas changé, je suis totalement naturelle hein…

«J'aimerais, moi aussi, tout en respectant la dignité de la fonction, garder ma personnalité. » (le « moi aussi » se rapporte à son mari bien sûr). Et:  

«Je n'aurais pas épousé un homme qui ne me laisserait pas penser librement, parler librement, être qui je suis.»

Sans commentaire…

Devant ce déluge de propos de groupie dégoulinante d’admiration, on peut en déduire que leur amour à la pureté de diamant a complètement aveuglé Carla Bruni, lui faisant perdre tout sens critique.

Un amour dont on vient d’avoir une nouvelle démonstration, juste avant l’intervention du Président au JT de TF1:

 

Ou alors Carla Bruni est membre des Fatals Flatteurs. Ces trolls sévissaient en 2008 sur les forums de Libération où ils laissaient des commentateurs un peu trop flatteurs («Alain Minc est un laboratoire d'idées à lui tout seul. Aux Pays-Bas, il nous fait souvent penser à notre illustre Spinoza. On se demande parfois si ce n'est pas Spinoza qui a lu Minc.»). Et aussi sur le site du Nouvel Obs, où ils avaient notamment posé des questions comme «Le Nouvel Observateur a-t-il les moyens de rester un ilôt de liberté, d'indépendance et de regard critique sur le monde, à partir des valeurs des Lumières, et avec une exigence intellectuelle et d´écriture singulière?» Question à laquelle Denis Olivennes avait très sérieusement répondu: «Pas facile, mais avec le talents de nos rédacteurs et l'aide de nos lecteurs nous allons y arriver.»

Bonus, pour ne jamais oublier: la vidéo du couple présidentiel en plein exercice de spontanéité médiatique.


Nicolas Sarkozy : visite surprise à Femme Actuelle par femme-actuelle

Titiou Lecoq

Titiou Lecoq
Titiou Lecoq (197 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte