Économie

La Fed minimise les difficultés des banques américaines

Temps de lecture : 2 min

La Réserve Fédérale américaine (Fed) aurait réduit ses estimations des déficits en capitaux des plus grandes banques américaines peu avant de publier les résultats définitifs de ses «stress tests», après deux semaines de négociations intenses, affirme le Wall Street Journal dans son édition de samedi.

La Fed a également utilisé des méthodes d'évaluation des niveaux de capitaux des banques différentes de celles attendues par les analystes et les investisseurs, résultant dans des déficits bien plus bas que prévus.

Les tests, dont les résultats ont été annoncés jeudi 7 mai, on reçu un accueil généralement favorable. Mais les marchandages entre le gouvernement et les banques a illustré l'âpreté des négociations qui ont eu lieu avant la publication des résultats.

Le gouvernement a défendu sa gestion des tests, affirmant qu'il avait pris en compte le feedback du secteur bancaire tout en maintenant la rigueur des tests. Le mois dernier, plusieurs grandes banques, dont Bank of America, Citigroup ou Wells Fargo, avaient vivement critiqué ce qu'ils percevaient comme des besoins en capitaux excessifs quand la Fed les avait informé des résultats préliminaires des tests.

Les négociations qui ont suivi ont été très tendues, notamment avec la banque californienne Wells Fargo, dont le président avait qualifié les tests d'«idiots». A l'arrivée, la Fed a accepté certaines demandes des banques, dont le déficit en capitaux a fondu peu de temps avant la publication des résultats finaux. Ainsi, le manque en capitaux final de Bank of America était de 33,9 milliards de dollars, contre 50 milliards de dollars lors des premières estimations.

[Lire l'article complet sur le Wall Street Journal]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Le projet fou et pas très rassurant d'un Titanic II

Le projet fou et pas très rassurant d'un Titanic II

On espère que le deuxième épisode finira mieux que le premier.

Les égoïstes gagneraient moins d'argent que les personnes généreuses

Les égoïstes gagneraient moins d'argent que les personnes généreuses

Ils ont aussi moins d’enfants.

Comment les entreprises vous font payer plus pour les mêmes produits

Comment les entreprises vous font payer plus pour les mêmes produits

Limiter les stocks, diminuer les quantités, proposer des options... les techniques sont aussi multiples qu'efficaces.

Newsletters