Life

Les femmes, championnes du rangement (automobile)

Temps de lecture : 2 min

Elles se garent mieux que les hommes. OK, elles y mettent plus de temps et transpirent davantage mais, globalement, n'en déplaisent aux machos, les femmes sont dans le bon créneau.

Marina City, Chicago. One-car garage / o palsson via FlickrCC  License by

» Vroum! Retrouvez toutes les chroniques auto d'Hugues Serraf

Les femmes, qui conduisent statistiquement mieux que les hommes (même si elles viennent de perdre leur droit à des primes d’assurance réduites parce que c’est une forme de discrimination), sont également plus habiles que le sexe dit fort à l’heure de faire un créneau.

Quand on connaît les difficultés rencontrées par ma mère et ma sœur pour faire entrer une auto de 3,5 mètres dans un espace deux fois plus long, on peut en douter. Mais il semble qu’à part ma mère et ma sœur, elles soient vraiment toutes des gareuses.

C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude britannique [PDF] fondée sur l’observation de la manière dont les clients des parkings NCP, l’équivalent local des parkings Vinci, se comportent, même s’il serait plus juste de parler de «surveillance vidéo» que d’observation au sens sociologique (en Grande-Bretagne, il n’y a guère qu’aux toilettes qu’on ne soit pas filmé ―et encore).

Mais qu’en ressort-il, au final? Eh bien que les femmes ont tendance se garer exactement comme on l’enseigne à l’auto-école, prennent leur temps, regardent constamment leur rétro et se positionnent idéalement entre les bandes de marquage au sol pour ne pas gêner les voisins.

Sur les huit critères du parfait petit gareur définis par NCP, qui vont de la capacité à dénicher un emplacement à la capacité à s’y insérer en marche arrière, les hommes ne l’emportent que sur la vitesse de la manœuvre (il ne leur faut que 16 secondes en moyenne pour manœuvrer, contre 21 pour les femmes). Du coup, le coefficient global de parking féminin est de 13,4% pour un humiliant 12,3% masculin.

Les clichés ont la vie dure

Un indice en contradiction totale avec le sentiment des unes (18% seulement des nanas sondées pensent qu’elles sont de bonnes gareuses) et celui des autres (28% des mecs sont convaincus d’être aussi bon en créneaux qu’en pronostics de foot).

Pour autant, le sexisme et les clichés ne sont pas totalement absents de ces trouvailles iconoclastes, puisque les «qualités» des femmes ici exposées peuvent facilement être retournées contre elles: elles se garent mieux parce qu’elles sont plus scolaires, moins optimistes (elles prennent la première place libre et ne cherchent pas à se rapprocher de la sortie) et ne tentent jamais de faire entrer leur bagnole au chausse-pied dans un espace trop petit.

Ça n’est pas le cas des hommes, qui ne repositionnent que rarement leur auto lorsqu’elle mord sur la bande blanche mais «préfèrent se glisser dans le réduit le plus minuscule possible s’il sont accompagnés d’un passager féminin à impressionner et même si une place aux bonnes dimensions est disponible».

Neil Beeson, le spécialiste de l’apprentissage de la conduite ayant conduit (ha ha ha!) l’étude, avoue d’ailleurs été surpris par ces résultats, sa propre expérience lui ayant plutôt montré que «les hommes étaient plus capables d’apprendre de leurs erreurs et les femmes moins douées pour leur appréhension de l’espace qui les entoure».

On lui sait certainement gré d’avoir abandonné ses préjugés dans la bataille, mais les machos semblent tout de même s’en tirer mieux si l’on prend un peu de hauteur par rapport au sujet. Parce qu’ils se garent vite et n’importe comment, ils n’y consacrent que 9 jours de leur existence contre 12 jours pour les femmes (on se gare apparemment 1.004 fois dans une carrière d’automobiliste). Je ne sais pas ce qu’ils font de leurs trois jours de bonus, mais ça ne peut pas être plus casse-pied que de chercher une place…

Hugues Serraf

Hugues Serraf

Newsletters

Comment mesure-t-on l'indice de la crème solaire?

Comment mesure-t-on l'indice de la crème solaire?

Indice 70, indice 20, indice 5... Qu'est-ce qui fait la différence?

Freud sur le bout de la langue

Freud sur le bout de la langue

Comment les concepts et réflexions du père de la psychanalyse ont imprégné une langue et y sont restés nichés.

La nouvelle tablette de Microsoft pourra-t-elle remplacer votre ordi portable?

La nouvelle tablette de Microsoft pourra-t-elle remplacer votre ordi portable?

Il y a un mois environ, délaissant le petit pour le gros, Microsoft a dévoilé sa Surface Pro 3, soit sa tablette la plus grande et la plus impressionnante de son histoire. Avec un écran de 12 pouces (!) et une fourchette de prix allant de 799€ à...

Newsletters