Life

Google arrive-t-il vraiment à deviner votre âge et votre sexe?

Torie Bosch, mis à jour le 30.01.2012 à 18 h 21

Savoir ce que Google pense de vous peut s'avérer particulièrement utile, et instructif.

L'artiste Anish Kapoor devant son œuvre «C-Curve» installée à Hyde Park, à Londres. en 2010. REUTERS/Andrew Winning

L'artiste Anish Kapoor devant son œuvre «C-Curve» installée à Hyde Park, à Londres. en 2010. REUTERS/Andrew Winning

Chez Ars Technica, Casey Johnston vient de lancer un nouveau jeu amusant: découvrez quel est votre âge et votre sexe selon Google. Ces «données démographiques déduites» se fondent sur les sites que vous visitez et que Google trace à l'aide d'un cookie; elles sont utilisées à des fins publicitaires. Avec son annonce polémique du 24 janvier, selon laquelle ses utilisateurs ne pourront pas contourner ses nouvelles règles de confidentialité, savoir ce que Google pense de vous peut s'avérer particulièrement utile, et instructif.

Nous avons tendance à voir Google comme un être omniscient, mais même le géant des moteurs de recherche peut se tromper –et ses «données démographiques déduites» ont aussi parfois leurs ratés. En enquêtant rapidement auprès des collaborateurs de Slate.com, nous avons obtenu les résultats suivants:

• Des femmes de 24, 25 et 28 ans passaient pour des hommes entre 25 et 34 ans. C'était aussi le cas pour une femme de 41 ans, ce qui lui a fait très plaisir.

• Des hommes âgés de 30, 41 et 29 ans, ainsi qu'une femme de 39 ans ont tous été pris pour des hommes de 65 ans ou plus.

• Un homme de 24 ans a été considéré comme une femme entre 25 et 34 ans.

• Pour trois personnes, «aucuns centres d'intérêt ou catégories démographiques n'ont pour l'instant été associés avec vos préférences publicitaires».

• Google est tombé en plein dans le mille pour quatre personnes: un homme entre 25 et 34 ans, un homme entre 35 et 44 ans et deux femmes entre 25 et 34 ans.

En listant nos centres d'intérêts, les tentatives de Google étaient bien plus réussies, même si fortement influencées par les articles sur lesquels ces collaborateurs de Slate.com étaient en train de travailler. Je ne peux pas dire que j'ai un jour cherché des informations sur «Commerce &Industrie –Transports et logistique – Aviation» pour m'amuser.

Google n'est pas la seule entreprise à vous faire passer le temps (et vous remettre un peu en question) en vous dévoilant ce que ses outils d'analyse pensent de vous. BlueKaiAOL AdvertisingBizoLotame,Yahoo, et Exelate partagent aussi ce qu'ils pensent de vous. Bizarrement, pour Bizo, mon secteur d'activité est la «fabrication de matériel informatique» tandis qu'Exelate pense que je travaille dans la mode.

Et pour vous, a-t-il vu juste? Dites-le nous dans les commentaires.

Torie Bosch

Traduit par Peggy Sastre

Torie Bosch
Torie Bosch (7 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte