Présidentielle: ce que l'on sait du patrimoine des candidats

Eva Joly sur un kayak à côté de Marseille le 9 septembre 2011, REUTERS/Philippe Laurenson

Eva Joly sur un kayak à côté de Marseille le 9 septembre 2011, REUTERS/Philippe Laurenson

Slate.fr a interrogé sur le sujet les quinze principaux candidats à l'Elysée. Avec des fortunes diverses.

Il y a cinq ans, le 17 janvier 2007, la quasi-totalité des candidats à l’élection présidentielle étaient touchés simultanément par un grand élan de transparence. Alors que rien ne les y oblige dans la loi, ils décidaient de dévoiler aux Français leurs patrimoines respectifs après que Ségolène Royal avait été forcée de révéler le sien à la suite d'accusations de ses opposants.

Aujourd’hui, alors qu’il reste moins de trois mois avant le premier tour, le sujet n’a pas encore fait irruption dans la campagne. Quel est le patrimoine des candidats (plus ou moins déclarés) à l’élection présidentielle de 2012?

Ce n’est que depuis 1988 que les candidats ont l’obligation de déposer au Conseil constitutionnel une déclaration de patrimoine, sous pli scellé, au moment du dépôt des signatures, le 16 mars cette année. A l’époque, le Sénat avait adouci le texte de l’Assemblée en décidant que seule la déclaration du candidat élu serait publiée, et non les déclarations de tous les candidats.

Les candidats n’ont donc aucune obligation de divulguer leur patrimoine au public. Slate a tout de même décidé de les contacter un à un pour leur poser la question. Voici le patrimoine que chacun d'eux déclare.

Sommaire:

Nathalie Arthaud: Citroën C3 et compte épargne logement

La candidate de Lutte ouvrière possède la moitié d’un appartement de 200.000 euros acheté à crédit et sur lequel il lui reste personnellement 65.000 euros à rembourser. Elle dispose aussi d’un compte épargne logement de 2.350 euros et est propriétaire d’une Citroën C3 d’une valeur de 7.100 euros.

Un peu plus chic que sa prédécesseuse Arlette Laguiller, qui aimait rappeler qu’elle roulait dans une vieille Renault Clio et était en 2007 la moins fortunée des prétendants à l'Elysée. En 2012, d’après les informations données par les intéressés à Slate.fr, c'est Philippe Poutou qui détient le titre de candidat le moins riche.

François Bayrou: résidence de 450.000 euros et biens mobiliers de 133.000

Le service de presse du candidat du Modem nous a répondu dans un email que le candidat ne faisait «pas de déclaration aux médias pour le moment» sur le sujet, mais que cela serait sans doute le cas «au moment du dépôt des signatures».

Cela ne l'a pas empêché de détailler son patrimoine pour Paris Match: il comprend notamment une résidence principale d’une valeur de 450.000 euros, un patrimoine mobilier de 133.000 euros et une exploitation d'élevage. François Bayrou ne paie pas l’ISF.

Christine Boutin veut «protéger sa vie privée»

Elle ne souhaite pas en parler tant qu’elle est pas candidate reconnue par le Conseil constitutionnel pour «raisons familiales»: son entourage «très proche» ne veut pas que son patrimoine et sa vie privée soient mis sur la place publique.

La seule information qu’elle nous a transmise est qu’elle a dû hypothéquer sa maison près de Rambouillet pour la campagne. Elle touche sa retraite de ministre et de député.

Jean-Pierre Chevènement, c’est privé

Marie-Françoise Bechtel, sa directrice de campagne, confirme que Jean-Pierre Chevènement n’est pas assujetti à l’ISF. «Le reste de la déclaration est privé», précise-t-elle, et «il fera sa déclaration en temps et en heure comme la loi l’exige» au Conseil consitutionnel.

 

 

Nicolas Dupont-Aignan, une maison en Essonne et un appartement à Paris

Son staff n’a pas répondu à nos sollicitations, mais il a déclaré à Paris Match une maison de 150.000 euros en Essonne, un appartement de 430.000 euros et 200.000 euros de prêt encore à rembourser. Il n’est pas assujetti à l’ISF.

 

 

François Hollande, silence radio

Le candidat socialiste a promis, jeudi 26 janvier, lors de la présentation de son programme, «une transparence totale» sur sa santé et son patrimoine s’il était élu.  

Son service de presse n’a pas donné suite à nos appels et emails. Selon Paris-Match, il possède une maison de 120 mètres carrés à Mougins (Var Alpes-Maritimes), estimée à 800.000 euros. Il n'a pas payé d'ISF en 2011 et n'a aucun objet d'art.

En 2007, Le Canard enchaîné affirmait que le couple Hollande-Royal avait sous-estimé la valeur de son patrimoine, affirmant payer l’ISF pour 863 euros alors qu’il en devait sûrement 6.000. François Hollande et Ségolène Royal ont annoncé leur séparation en juin 2007.

Eva Joly et son kayak en carbone

Des quinze candidats que nous avons contactés, Eva Joly est une des plus transparentes quant à son patrimoine. Au niveau immobilier, la candidate d’Europe Ecologie-Les Verts a acheté en 2010 un appartement de 55 mètres carrés dans le 14e arrondissement de Paris pour une valeur de 590.000 euros, en prenant un crédit de 400.000 euros (190.000 euros d’apport personnel). Elle possède également une propriété sur l’île de Groix, dans le Morbihan, achetée en 2002 pour un montant que son équipe de campagne n’était pas en mesure de nous communiquer.

Eva Joly ne paie pas l’ISF. Elle ne détient pas de valeurs mobilières, ni de compte épargne ou d’assurance-vie, mais précise dans un souci d’exhaustivité qu’elle est propriétaire d’un kayak en carbone, de deux vélos, d’une Renault Espace d’occasion (1990) et de meubles Ikéa.

Corinne Lepage paie l’ISF, comme en 2007

La candidate Corinne Lepage est copropriétaire, avec son mari, de son appartement à Paris d’une valeur de 1,2 million d'euros (il en valait 960.000 euros en 2007) et d’une maison à Cabourg estimée à 650.000 euros, contre 420.000 euros en 2007, ainsi que de deux copropriétés familiales (l’une à 139.000 euros, l’autre à 115.000 euros en 2007). Elle détient 36.000 euros d’actions dans un fonds commun de placement et possède une Smart. Elle est toujours assujettie à l’ISF et n’a jamais touché de gros héritage.

Elle est également salariée de son cabinet d’avocat Huglo Lepage, dont elle détient des parts, et perçoit des droits d’auteurs sur ses livres. Elle a vendu 21.000 exemplaires de son livre La vérité sur le nucléaire: le choix interdit, sorti en juin 2011, et 5.000 pour Vivre autrement, paru en avril 2009.

Marine Le Pen: des parts dans trois SCI et 3.000 euros en napoléons

La candidate du Front national ne paie pas l’ISF, contrairement à son père qui avait déclaré y être assujetti en 2007. Marine Le Pen possède en copropriété un huitième de la maison familiale de la Trinité-sur-Mer dans le Morbihan, acquis par donation en 2009.

Elle possède des parts dans trois sociétés civiles immobilières (SCI): 200 parts sur 4.400, soit 4,5%, de la SCI Pavillon de l’Ecuyer, acquises par donation en 1993; 20 parts sur 3.500 de la SCI Clergerie Hugo (anciennement propriétaire du «paquebot», le siège du FN à Saint-Cloud vendu en avril 2011 pour une somme proche de 10 millions d’euros), soit 0,57% du capital, acquises par donation en 1993; 50% des parts de la SCI Palouma, acquises par prêt sur quinze ans, en août 2010. Cette dernière opération coïncide avec l’achat d’une maison à Millas, dans les Pyrénées-Orientales, avec son compagnon Louis Alliot

La candidate a tenu à souligner qu’elle ne possède pas d'objets de valeur mis à part 3.000 euros en napoléons, pas de chevaux et de bateaux ni aucun compte en Suisse ou dans un paradis fiscal. 

Jean-Luc Mélenchon: silence radio

Sollicité à plusieurs reprises, le Front de gauche n'a pas répondu à nos questions. Selon Paris Match, son candidat détient l'appartement de 76 mètres carrés près de la gare de l'Est à Paris dans lequel il habite. Acheté 360.000 euros (dont 130.000 encore à rembourser), il est estimé aujourd'hui à 470.000.

Jean-Luc Mélenchon possède aussi une maison de campagne d’une valeur de 250.000 euros et un livret A avec 10.000 euros. Il possède aussi 150.000 euros qu'il a prêtés au Front de gauche pour la campagne présidentielle, «provenant de l'héritage de son père et de la vente de sa permanence dans l'Essonne», écrit Paris-Match.

Hervé Morin et son écurie

Hervé Morin ne nous a pas dévoilé son patrimoine, réservant sa réponse pour Paris Match. Son attachée de presse nous a seulement dit qu’il détient une propriété à Saint-Sylvestre des Cormeilles (Eure) sur laquelle il a fondé une société d'élevage de chevaux sous forme de EARL (exploitation agricole). Sa valeur foncière est estimée à 900.000 euros et celle des chevaux à 1,1 million selon Paris-Match.

Il a également précisé au magazine qu’il détient 130.000 euros sur un compte d’épargne, 20.000 euros en Bourse et une Smart d’une valeur avoisinant les 5.000 euros. Il n’était pas assujetti à l’ISF en 2011.

Frédéric Nihous: «Rien à placer, ni rien à cacher au fisc»

Le patrimoine immobilier du candidat de CPNT se limite à une maison d’habitation principale (150 mètres carrés habitables sur un terrain de 1.300 mètres carrés en lotissement) dans la commune de Baudreix (Pyrénées-Atlantiques), d’une valeur de 270.000 euros et pour laquelle il continue à rembourser un prêt. Pour ce qui est du patrimoine mobilier, Frédéric Nihous déclare un livret A de 350 euros. Peu de changements par rapport à ce qu’il avait déclaré publiquement en 2007.

Il précise ne détenir «aucune collection ou biens de valeurs, pas de chevaux à l’inverse des candidats centristes», François Bayrou et Hervé Morin. Il n’a jamais été assujetti à l’ISF et ne possède qu’un seul compte courant, dans une banque française (Caisse d’Épargne), «n’ayant en outre rien à placer, ni rien à cacher au fisc».

Philippe Poutou, le moins fortuné

Le candidat du NPA déclare n’avoir aucun patrimoine immobilier, pas d’assurance-vie et ne pas payer l’ISF. Ouvrier de l’usine Ford de Blanquefort, en Gironde, Philippe Poutou est locataire, possède une voiture et dit avoir déclaré 22.000 euros au titre de l'impôt sur les revenus de 2010.

 

Nicolas Sarkozy, le cas particulier

Il est le seul à avoir l’obligation de rendre public son patrimoine au Journal officiel, au début et à la fin de son mandat, en l'occurrence entre le 15 mars et le 15 avril 2012.

En 2007, Nicolas Sarkozy avait déclaré comme actifs quatre contrats d’assurance-vie pour un montant total de plus de 2 millions d’euros, cinq plans d’épargne-logement en son nom, celui de son épouse et celui de ses trois enfants pour un total de 75.000 euros, deux Codevi et un compte courant pour un montant supérieur à 20.000 euros, une Austin Mini d’une valeur de 15.000 euros et 34% des parts du cabinet d’avocats Arnaud Claude Nicolas Sarkozy.

Actuellement, le Président «est un peu occupé» selon son service de presse, qui n’a pas donné suite à notre demande. Et difficile de se baser sur sa déclaration de 2007 pour estimer son patrimoine, puisqu'il a divorcé peu après son élection de Cécilia Sarkozy, avec qui il était marié sous le régime de la communauté, puis s’est remarié avec Carla Bruni.

Fin décembre 2011, lors de l’examen du projet de loi gouvernemental sur le remboursement des dépenses de campagne, le député PS de l’Aisne René Dosière, spécialiste des dépenses de l’Elysée, avait estimé que la prochaine déclaration de patrimoine de Nicolas Sarkozy n’aurait donc aucune signification. Il avait réclamé que le président de la République soit contraint de déposer une nouvelle déclaration en cas de changement de statut matrimonial en cours de mandat, mais son amendement en ce sens avait été rejeté.

Dominique de Villepin: deux SCI

Dominique de Villepin détient une SCI créée en 2009 avec son épouse de l'époque, dont les comptes ne sont pas déposés. Il possède aussi un cabinet d'avocats, Villepin International, qui réalise de très confortables bénéfices.

Selon Paris Match, il a «été astreint à l'ISF en 2011 à hauteur de 26.808 euros» et il a «acheté, en 2010, l'ancien hôtel particulier d'un peu moins de 400 mètres carrés de Sarah Bernhardt, rue Fortuny dans le XVIIe arrondissement de Paris, estimé à 3,2 millions d'euros».

Agathe Ranc, Tancrède Bonora, Mathieu Perisse et Grégoire Fleurot

Edit - Article mis à jour le 27/01/2012 avec des précisions sur les SCI dont Marine Le Pen possède des parts.

Sommaire:
Nathalie Arthau
François Bayrou
Christine Boutin
Jean-Pierre Chevènement
Nicolas Dupont-Aignan
François Hollande
Eva Joly
Corinne Lepage
Marine Le Pen
Jean-Luc Mélenchon
Hervé Morin
Frédéric Nihous
Nicolas Sarkozy
Philippe Poutou
Dominique de Villepin

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt. > Paramétrer > J'accepte