France

Classement des villes: entre cool et dynamique, en Europe, il faut choisir

Catherine Bernard, mis à jour le 20.02.2012 à 12 h 55

Sur les 40 métropoles les plus dynamiques recensées par la Brookings en 2010-2011 dans le monde, seulement deux se trouvent en Europe de l'Ouest: Stuttgart et Stockholm.

Francfort, en janvier 2012. REUTERS/Lmar Niazman

Francfort, en janvier 2012. REUTERS/Lmar Niazman

Un conseil d'ami : si vous espériez terminer votre journée sur un brin d'optimisme, passez votre chemin. Car la nouvelle est déprimante: à ceux qui croyaient qu'on pouvait vivre «cool» dans une ville européenne «dynamique», le classement que vient de publier le «Global Metromonitor 2011» apporte un démenti catégorique. Entre «cool» et «dynamique», il faut vraiment choisir. Du moins lorsque l'on habite en Europe de l'Ouest.

Et pour cause: les villes européennes, pour commencer, ne sont pas en forme. Sur les 40 métropoles les plus dynamiques recensées par les chercheurs de Brookings en 2010-2011 dans le monde –croissance par habitant et emploi— seulement deux se trouvent en Europe de l'Ouest: Stuttgart et Stockholm.

Or Stockholm arrive en 23e place (sur 25) au classement Slate des capitales les plus cools d'Europe. (Stuttgart n'était pas classé).

A l'inverse, l'Europe truste 8 des 10 plus mauvaises places du classement 2010-2011 de Brookings: Athènes, Lisbonne, Dublin, Séville, Madrid, Naples, Barcelone et Valence affichent parmi les pires taux d'évolution de l'emploi et du PIB par tête. La crise de la dette, avec ses plans d'austérité en pagaille, est décidément passée par là.

Dommage, car Lisbonne, Madrid, Barcelone et Rome étaient, avec Berlin, Vienne et Londres, les plus prisées par Slate pour la partie occidentale de l'UE. Berlin, Vienne et surtout Londres (152e sur 200) du reste, ne font pas, non plus, de miracles…

Bien entendu, ces résultats sont quelque peu biaisés par la croissance rapide des métropoles émergentes, qui s'adjugent 95% des meilleurs résultats de l'an dernier. N'empêche: si l'on  s'intéresse non pas aux performances 2010-2011, mais à la santé globale et structurelle des grandes villes du monde, le résultat n'est pas plus affriolant pour les Européens en quête de bière pas chère, de restaurants sympathiques et de logements abordables: à cette aune, les six métropoles d'Europe les mieux classées par Brookings sont en effet Francfort, Munich, Oslo, Stockholm, Eindhoven, et Rotterdam...

A part Munich et sa bière, et au risque d'hérisser le poil de quelques Européens du Nord, pour l'ambiance, on repassera. 

Reste la question qui tue: comment transformer une métropole «cool» mais en déclin en une ville dynamique (mais, avec un peu de chance, toujours cool). Les chercheurs de Brookings, qui brillent par leur extrême prudence, distillent cependant quelques minces indications: l'an dernier par exemple, il semble que, dans le monde, les métropoles les plus dynamiques aient été plus particulièrement spécialisées dans les matières premières, l'industrie et dans les services financiers et d'affaires (assurances, services scientifiques, services immobiliers, etc..).

En revanche, celles concentrant beaucoup de services publics et de services non marchants (éducation, culture…) n'ont pas été très bien loties, en raison notamment de l'austérité budgétaire.

Vous avez dit cool?  

Catherine Bernard

PS: et la France

Dans ce palmarès, les sept métropoles françaises classées par Brookings —Lille, Bordeaux, Toulouse, Lyon, Paris, Marseille, Nice — font pâle figure. Paris se classe 136e (sur 200) en terme de dynamisme (croissance du PIB par tête et emploi), Bordeaux 110e, Lyon 86e, Marseille 99e, Nice 107e, Lille 127e. Seul Toulouse s'en sort correctement avec la 67e place du classement. 

A noter cependant: Bordeaux affiche des performances supérieures à celle de la France dans son ensemble bien qu'elle soit plutôt spécialisée sur des secteurs peu porteurs: tourisme, construction, services non marchands…

Catherine Bernard
Catherine Bernard (148 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte