Société

Les hobbits sont une espèce à part

Temps de lecture : 2 min

Des scientifiques ont découvert la preuve que les squelettes de «hobbits» trouvés en Indonésie appartiennent à une nouvelle espèce d'humains, et non à des pygmées évolués.

Ces «hobbits» d'un mètre et d'environ 30 kilos, dont le cerveau est trois fois moins développé que celui d'un humain actuel, vivaient sur l'île indonésienne de Flores jusqu'à 6 000 ans avant notre ère, rapporte la BBC. Depuis la découverte des ossements, les chercheurs se disputent sur l'identité de ce peuple de petite taille.

Deux article dans le journal Nature soutiennent qu'il s'agit d'une espèce totalement nouvelle d'humains, les Homo floresiensis, et non d'Homo sapiens. Selon eux, ces «hobbits» descendent d'une espèce préhistorique d'humain qui pourrait être l'Homo erectus, qui est arrivé en Asie du Sud-est il y a plus d'un million d'années.

[Lire l'article complet sur la BBC]

(Photo: Le squelette de «hobbit» retrouvé en Indonésie, REUTERS/Beawiharta Beawiharta]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

La piscine publique, lieu de construction d'un ordre social

La piscine publique, lieu de construction d'un ordre social

Rester dans sa ligne, nager à vitesse égale, ne pas gêner les autres, porter un bonnet de bain... Voilà autant de règles qui permettent de fabriquer des nageurs-citoyens aptes à partager un espace commun.

Faire l'amour dans l'eau, un fantasme qui fait plouf

Faire l'amour dans l'eau, un fantasme qui fait plouf

Se faire des câlins dans la mer ou même dans une piscine comporte des risques, susceptibles de gâcher un peu les vacances. Mieux vaut prévenir que guérir… les infections.

Cycle infernal

Cycle infernal

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio