France / Politique

Présidentielle 2012: jouez avec notre «sloganiseur», le générateur de slogans

Temps de lecture : 2 min

Venez choisir la formule choc qui fera votre campagne avec notre très scientifique générateur!

Des affiches de campagne sur un mur de Paris, le 18 avril 2007. REUTERS/Jacky Naegelen.
Des affiches de campagne sur un mur de Paris, le 18 avril 2007. REUTERS/Jacky Naegelen.

Vous êtes plutot «Le changement c'est maintenant», «Ensemble, tout devient possible» ou «La Force tranquille»? Si vous étiez communiquant en chef d'un candidat à la présidentielle, vous miseriez sur une République «forte», «jeune» ou «unie»?

Avec son «Le changement c'est maintenant», le travail de l'équipe de François Hollande avec l'agence de publicité BDDP se voulait «disruptif», mais cela n'aura pas empêché son slogan d'être raillé pour son manque d'originalité supposé, rappelant l'«Ici et maintenant» de Mitterrand en 1980 ou «Le changement sans risque» de Giscard d'Estaing en 1974. Les versions alternatives testées avec des sondeurs ne brillaient guère plus pour leur originalité («Nous avons un avenir à changer» par exemple).

François Bayrou a lui opté pour «Un pays uni, rien ne lui résiste», expression issue de son discours de voeux:

«Un pays divisé ne peut rien dans cet orage du monde que nous traversons mais un pays qui s'unit, rien ne lui résiste.»

De son côté, Marine Le Pen a choisi pour mot d'ordre «La voix du peuple, l'esprit de la France», Jean-Luc Mélenchon «Prenez le pouvoir» et Nathalie Arthaud «Une candidate communiste».

Un rapide tour sur la page Wikipedia –tout sauf exhaustive– qui répertorie les slogans politiques suffit à se rendre compte que «les slogans présidentiels n'ont jamais été originaux», et que certains mots clés ont la préférence des politiques: en gros, les candidats veulent «faire bouger la France» de toute leur «force», de façon «moderne» mais «unie» et «tranquille» à la fois, au moyen d'un «changement» qu'on ferait «tous ensemble».

Parce qu'il n'y a pas de raison que vous ne puissiez pas faire aussi bien ou mieux que les candidats et leurs équipes, parce qu'il n'y a pas forcément besoin d'une agence de pub ou d'un Jacques Séguéla pour trouver LA formule choc, Slate.fr lance son générateur de slogans:

A vous de cliquer pour générer de nouveaux slogans à partir des mots clés et des structures de phrases que nous avons vus revenir dans les campagnes précédentes. Nicolas Sarkozy n'étant officiellement pas encore en campagne, il n'a peut-être pas encore le sien (même si la formule «La République des droits et des devoirs» a été testée, selon la députée UMP Valérie Rosso-Debord): on ne peut donc que lui conseiller de se servir de notre générateur, dont nous vous proposons aujourd'hui la première version. N'hésitez pas à nous faire part en commentaires de vos suggestions d'améliorations et de vos plus belles trouvailles!

Cécile Dehesdin

Widget par Vincent Ollivier et Fred Hasselot

Newsletters

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters