Partager cet article

Une frappe américaine décime des civils afghans

Selon la Croix-Rouge, des frappes aériennes américaines ont fait lundi et mardi des dizaines de victimes afghanes, y compris des femmes et des enfants, dans la province de Farah (Ouest de l'Afghanistan). Le gouverneur de la province estime que le nombre de victimes civiles pourrait atteindre 100.

Le chef de la police de la province accuse quand à lui les Talibans d'avoir utilisé les civils comme bouclier, et prévient que le bilan pourrait être encore plus lourd. Si ces chiffres sont confirmés, il s'agirait de l'attaque la plus meurtrière pour les civils afghans depuis le début du conflit en 2001.

Le président afghan, Hamid Karzai, qui est actuellement à Washington pour rencontrer Barack Obama, a annoncé qu'il allait lui parler du problème des victimes civiles. «Le président qualifie la perte de civils d'injustifiable et d'inacceptable, et en parlera avec Obama», indique son cabinet.

Les forces américaines reconnaissent avoir combattu et bombardé dans la zone en question, et ont affirmé qu'ils enquêtent sur la mort des civils avec les autorités afghanes.

Les victimes civiles sont source de tensions entre l'Afghanistan et les Etats-Unis, et Karzai a souvent répété que les victimes civiles faisaient le jeu des talibans.

[Lire l'article complet sur le Guardian]

(Photo: Après les bombardements, REUTERS/Stringer Afghanistan)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte