Culture

«Glory» de Jay-Z ou l'euphorie post-partum

Forrest Wickman, mis à jour le 12.01.2012 à 12 h 49

Le rappeur n'est pas le seul à être parti en studio sitôt sorti de la maternité.

Jay-Z et Beyoncé, en septembre 2011. REUTERS/Lucy Nicholson

Jay-Z et Beyoncé, en septembre 2011. REUTERS/Lucy Nicholson

Deux jours seulement après que Beyoncé Knowles a donné naissance à une petite Blue Ivy Carter, Jay-Z avait déjà posté sur Internet une nouvelle chanson pour fêter son arrivée.

Dans cette chanson, Glory, le rappeur apparaît comme au sommet de son exubérance: il est clairement ému lorsqu'il rend grâce pour la naissance sans problèmes de l'enfant, particulièrement bienvenue, apparemment, après une fausse couche décrite dans les paroles. Il fait même de la place à un invité d'honneur le temps d'un couplet, Blue Ivy elle-même.

Entendre l'émotion nue de Jay-Z (sans parler de son bébé) si rapidement et si publiquement après la naissance peut sembler étrange. Il n'est pourtant pas le premier songwriter à se ruer sur un micro à peine sorti de la maternité. Parmi les plus grands chanteurs, nombreux sont ceux à avoir été inspirés par l'euphorie post-partum. Les pères, en particulier, ont souvent été touchés par le moment –même si c'est probablement dû au fait que les mamans sont trop occupées à se remettre et à prendre soin de leur nouveau-né pour passer autant de temps en studio.

Ci-dessous, cinq grandes chansons inspirées par le miracle de la vie.

Stevie Wonder: Isn't She Lovely?

Jay-Z n'est pas leur seul artiste à chanter en duo avec un nouveau-né. Inspiré par la naissance de sa fille Aisha Morris, Stevie Wonder a écrit Isn't She Lovely pour son album de 1976 Songs in the Key of Life, et généralement, tout le monde s'accorde pour dire que le bébé présent sur la bande est bien Morris. D'après le critique de Slate Jody Rosen, c'est la chanson de nouveau-né.

Lauryn Hill: To Zion

Au moins aussi triomphante que Jay-Z, Lauryn Hill se réjouit dans To Zion (The Miseducation of Lauryn Hill) de la naissance de son enfant après que certains, inquiets pour sa carrière, lui avaient conseillé d'avorter. Le titre fait référence à son premier enfant, Zion David-Nesta Marley (le père étant Rohan Marley, fils de Bob Marley) et sa naissance y est comparée à l'arrivée en Terre promise.

George Strait: I Saw God Today

Encore une chanson où la naissance de l'enfant donne lieu à un éveil religieux. Dans I Saw God Today, George Strait décrit les moments passés à attendre aux côtés de la mère pendant l'accouchement, à regarder sa fille venir au monde, et à l'examiner, endormie, dans la nursery de l'hôpital.

Ecrite par Rodney Clawson, Monty Criswell et Wade Kirby, I Saw God Today a propulsé George Strait en première place des charts américains en 2008.

Low: In Metal

Composée par les membres fondateurs de Low, Alan Sparhawk et Mimi Parker, juste après la naissance de leur enfant, In Metal fait état de la volonté des chanteurs de graver à jamais la jeunesse de leur nouveau-né dans le métal (à la manière de ces chaussures de bébé).

Le groupe Low étant connu pour son rock indé «slowcore» –et pour son association du gentillet avec l'obscurément sinistre– il n'est pas surprenant que cet hymne postnatal, issu de Things We Lost in the Fire (2003) soit un peu plus sombre que les autres chansons de la liste.

Talking Heads: Stay Up Late

Accueillir un nouveau-né a aussi ses mauvais côtés, c'est évident, et pour les parents en peine, il y a le très dansant Stay Up Late des Talking Heads. Alors que la chanson parle bien d'un enfant qui pousse le chanteur à rester éveillé toute la nuit puisqu'il est simplement trop mignon pour résister à l'envie de se lever pour jouer avec, elle exprime néanmoins la frustration des premiers jours sans sommeil. Et s'il s'agit probablement de la chanson la moins gaga de toute la liste, on y entend tout de même David Byrne babiller.

Quelques chansons supplémentaires (certains des enfants de ces chansons sont légèrement plus âgés):

The Mills Brothers Daddy's Little Girl

Amy Grant Baby, Baby

John Lennon Beautiful Boy

James Taylor Sweet baby James

Loudon Wainwright Rufus Is A Tit Man et Daughter

Forrest Wickman

Traduit par Agathe Ranc

Forrest Wickman
Forrest Wickman (48 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte