Le palmarès des ventes de livres 2011: Hessel, Foenkinos, Stockett, Musso, XIII...

Slate.fr publie le bilan 2011 des meilleures ventes de livres. Outre le focus des titres et auteurs les plus «bankables», le lecteur se penchera sur trois bonus: bandes dessinées, livres écrits par des politiques et plagiats.

Affiche au Salon du Livre de Francfort 2011. Alex Domanski / Reuters

- Affiche au Salon du Livre de Francfort 2011. Alex Domanski / Reuters -

Chaque année, Marc Lévy, Katherine Pancol ou Guillaume Musso monopolisent les premières places des ventes de livres. Ces écrivains sont une mine d’or pour leurs éditeurs: aux nouveautés s’ajoutent les rééditions, en format poche, de leurs précédents succès. Et puis, parfois, un histrion ou deux se glissent dans ce palmarès. Hessel, par exemple.

(Comme pour le classement 2010, Slate.fr s’appuie sur les données collectées par Edistat, à partir de sorties de caisses, sur un panel de 1.200 magasins.) 

1 - Meilleures ventes et top auteurs 

Indignez-vous : samizdat aux 4 millions de ventes

Car, cette année encore, Stéphane Hessel finit la course en tête: 1.519.853 ventes (dont près de 80% lors du premier trimestre), contre 716.100 la précédente. On a l’impression que les 99% ont tous acheté Indignez-vous! Mais l’indignation paie davantage que la mobilisation: Engagez-vous! plafonne à 90.293 exemplaires (quand même) et Les Chemins de l’espérance (co-écrit avec Edgar Morin) dépasse les 111.000 ventes.

Indigène, heureuse maison d’édition, a sorti une version revue et augmentée en décembre. Les ventes dépassent les 4 millions d’exemplaires, France incluse, avec des traductions dans pays. «Le livre est en train de devenir un samizdat planétaire, ouvrant un nouvel espace mental.»

Top auteurs : Hessel, Foenkinos, Stockett, Musso

Avec La Délicatesse, David Foenkinos ne fait pas dans la dentelle : plus de 663.000 exemplaires vendus en collection Folio (et 12.600 en collection blanche – à 16 euros). La sortie du film devrait contribuer à prolonger cet état de grâce quelques semaines en 2012 (2). Cinéma aussi pour La Couleur des sentiments: Kathryn Stockett double sur le fil Guillaume Musso (L’Appel de l’ange) pour la troisième place du podium, tous deux dépassant allègrement les 400.000 exemplaires. L’Armée furieuse de Fred Vargas suit de près.

Passage à vide pour Marc Lévy? Son étrange Voyage de Monsieur Daldry atteint péniblement les 300.000 exemplaires. Et il n’a «que» 3 des 30 meilleures ventes (tout comme Katherine Pancol et sa ménagerie d’écureuils, crocodiles et tortues). On leur suggère de co-écrire leurs livres avec Stéphane Hessel pour remonter sur le podium : Indignez-vous les écureuils! La Première nuit des Occupy, etc.

>> Top auteurs 2011

Avec plus de 266.000 ventes et un CA de 5 millions d’euros, Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan s’invite dans les hauteurs du classement. Peu après sa parution, le livre a obtenu le prix Roman Fnac (31 août), suivi des prix France Télévisions et Renaudot des lycéens (3 et 9 novembre). Fort logiquement, à Noël, les ventes se sont envolées.

Dixième du classement, Le Mec de la tombe d'à côté continue de se vendre à un rythme soutenu et croissant: 204.743 en 2010, 256.795 en 2011. Pas de prix Goncourt pour Katarina Mazetti mais une adaptation théâtrale et, surtout, un solide bouche à oreille — dans la durée. 

Nutella plus fort que Dukan

Nombre de livres dépassent largement les 100.000 exemplaires annuels vendus, romans et guides tenant le haut du pavé.

Côté romans, on retrouve Harlan Coben, Ken Follett, Haruki Murakami son titre invraisemblable (1q84, livres 1 et 2). Le témoignage de feu David Servan-Schreiber a ému 158.000 lecteurs.

Côté guides, outre l’indémodable Bescherelle, on observera le succès de… Nutella, les 30 recettes culte (130.000 ventes - Marabout en a lancé toute une série : Carambar, les 30 recettes culte, Sardines à l’huile, les 30 recettes culte – mais aussi les Speculoos, la crème de marrons…).

Signe des temps: le bon docteur Dukan est au régime sec cette année. Certes, il continue à rencontrer le succès dans les Monoprix, mais l’année 2011 se traduit par une forte chute des ventes, en dépit de la parution de plusieurs nouveautés. Sauvera-t-il son année 2012 avec sa Lettre ouverte au président de la République - Mon grand projet pour la France? Il aurait sans doute sauvé sa lignée de best sellers en nous parlant du régime de François ou des bourrelets de Nicolas.

Autre succès notable, celui de Lorant Deutsch: ses Métronomes s’écoulent chacun à quelque 130.000 exemplaires. Au total, plus d’un million de ventes depuis 2009!  

Chiffre d’affaires : Musso et Hargreaves

Avec 12,9 millions d’euros de chiffre d’affaires généré, Marc Lévy perd la première place du podium de l’auteur le plus «bankable» au profit de Guillaume Musso (14,8 millions). Dukan, numéro 2 en 2010, rétrograde à la 13e place (6,4 millions). Kathryn Stockett dépasse également les 10 millions.

Dans le top 30, on constatera la présence notable de la BD: Hergé, mais aussi les mangas et les Simpson (Matt Groening avec 6,8 millions). La littérature pour enfants est représentée par Roger Hargreaves (les Monsieur et Madame) qui obtient le meilleur score de ventes cumulées: 1,63 million de ventes !

>> Le top chiffres d'affaire 2011

2 - BD : mangas, Simpson, Hergé

Année faste pour la BD, comme l’indique l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ABCD) dans son bilan annuel: «5 327 livres de bandes dessinées ont été publiés en 2011 – soit +3,04% d’augmentation, au lieu de 5,85% et 5.165 titres en 2010 –, dont 3.841 strictes nouveautés». Les best sellers sont souvent des classiques (rééditions ou nouveautés). 

Les séries garantissant un chiffre d’affaires récurrent, certaines nouveautés bénéficient d’un important tirage – pas toujours couronné de succès. Ainsi, pour 300.000 exemplaires distribués du tome 12 de Kid paddle (Midam, éditions Mad fabrik), on en compte «seulement» 52.321 écoulés depuis août… Même semi déception pour le 33e opus de Boule et Bill (A l’abordage, Dupuis) avec 50.918 ventes depuis septembre (tirage : 253.000).

En revanche, le tome 20 de XIII, Le Jour Du Mayflower (Dargaud), s’arrache littéralement: 113.511 exemplaires en 6 semaines (tirage de 500.000). Il faut dire qu’il est nettement meilleur que les précédents. A signaler aussi l’excellent démarrage de Quai d’Orsay n° 2 (pourtant décevant): 90.189 exemplaires vendus en 5 semaines, soit un CA de plus d’1,5 million d’euros. Le tome 1, réédité, se vend de manière équivalente : 71.226 exemplaires (auxquels s’ajoutent les 94.178 de 2010). De bon augure pour la campagne présidentielle de Dominique de Villepin?

Comme en 2010, le roi des ventes BD reste Masashi Kishitomo (1,08 million de titres et un CA de 6,8 millions d’euros), qui égrène les tomes de Naruto avec un égal succès pour le plus grand bonheur de Kana, son éditeur. Les numéros 52, 53 et 54 ont été publiés en 2011, atteignant aussitôt des chiffres de vente impressionnants (131.612 pour le tome 52). S’y ajoutent les rééditions des opus précédents.

Le genre «Mangas / Manwha / Man Hua» reste éminemment profitable comme en témoignent les ventes fort honorables d’Eiichiro Oda (on en est au tome 58 de One piece chez Glénat).

En chiffre d’affaires (effet Spielberg?), c’est Hergé qui s’impose. Et on ne parle que des ventes en France. De livres.

3 - Palmarès des politiques

En 2011, les écrivains politiques ont connu des fortunes diverses. Leurs livres sont rarement des best sellers.

La gauche a bénéficié des primaires du PS avec plusieurs ouvrages édités durant la campagne. La démondialisation sauce Montebourg cartonne (plus de 50.000 ventes), tout comme le programme du Front de gauche et les deux opus de Jean-Pierre Chevènement.

Martine Aubry a enrôlé près de 10.000 lecteurs Pour Changer la civilisation. Malgré un titre incontestablement vendeur (Lettre à tous les résignés et indignés), Ségolène Royal dépasse à peine les 6.000 exemplaires. Benoît Hamon voulait Tourner la page : il a convaincu 1.183 lecteurs d’en ouvrir une. L’énergie du Changement de Manuel Valls n’a guère enthousiasmé les foules. Et Jean-Michel Baylet n’a trouvé qu’une grosse centaine de lecteurs: L’Audace à gauche ne paie pas.

A droite, Laurent Wauquiez vend honorablement ses classes moyennes. Le Mieux est l’ennemi du bien de Frédéric Lefebvre s’est écoulé à 2.500 exemplaires. Bien loin de son chef d’œuvre, Zadig & Voltaire, plébiscité par 20.000 lecteurs. Joli succès pour l’autobiographie de Rachida Dati et solide échec pour Maurice Leroy avec sa Parole d’affranchi.

Jacques Chirac a beau souffrir d’anosognosie, il vend fort bien ses Mémoires: paru en début d’année, le tome 2 dépasse les 93.000 exemplaires. C’est la meilleure vente 2011. Et son fidèle Jean-Louis Debré écoule correctement ses ouvrages (romans policiers ou pas).

Quant aux duos, ils fonctionnent plus (Juppé & Rocard) ou moins (Chatel & Chevènement) bien, sans doute en raison du casting proposé.

Ces demi-succès ou semi-échecs sont-ils dissuasifs? Pas du tout. Selon Livres Hebdo, «au moins 166 ouvrages traiteront de la présidentielle entre janvier et mars».

>> Tous les chiffres du top politiques

4 - Plagiat

L’année 2011 a aussi été marquée par l’entrée en force d’un nouveau genre estival: le roman de plagiat. Le principe est simple : piquer quelques phrases ici ou là pour exciter les jaloux sans talent et faire parler de soi – un bad buzz, ça reste un buzz. Hélas, le crime paie peu. Malgré un superbe plan médias, Hemingway, la vie jusqu'à l'excès (Arthaud) n’a pas remporté le succès attendu. Patrick Poivre d'Arvor affiche péniblement 3.700 ventes… Bonjour tristesse.

Pauvre Rama Yade ! Son Plaidoyer pour une instruction publique fait peine à voir : moins de 2.000 exemplaires vendus… Avec quelque 15 emprunts, elle n’avait pourtant pas lésiné sur la qualité

Heureusement, Joseph Macé-Scaron sauve l’honneur des plagiaires. Auréolé du Prix de la Coupole et d’un plagiat intertextuel © salué par la critique, il s’en sort bien mieux: plus de 42.000 ventes et un CA de 800.000 euros.

>> Top des plagiaires

Jean-Marc Proust

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
L'AUTEUR
Critique musical, Jean-Marc Proust collabore notamment à Opéra magazine et Slate.fr. Le suivre sur Google+. Ses articles
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
D'autres ont aimé »
Publié le 06/01/2012
Mis à jour le 09/01/2012 à 18h18
0 réaction