Culture

Le retour du «nipplegate»

Temps de lecture : 2 min

L’affaire a été renvoyée en appel par la Cour Suprême

L’affaire du sein nu de Janet Jackson a été renvoyée en appel lundi par la Cour suprême des Etats-Unis. Lors du Super Bowl 2004 — finale très populaire du championnat de football américain — la chanteuse avait dévoilé son sein droit, en direct, sur CBS.

Ces quelques secondes, suivies par 90 millions de téléspectateurs, avaient valu une amende de 550.000 dollars (plus de 400.000 euros) à la chaîne pour «nudité publique». Une condamnation annulée par la cour d’appel de Pennsylvanie en juillet: la chaîne ne serait pas responsable des agissements de la chanteuse.

La Cour suprême a demandé à la cour de Pensylvanie de reconsidérer son jugement. Dans un communiqué, CBS s'est dit certaine que la cour reconnaîtrait que si l'incident était malencontreux, elle n'en était pourtant pas responsable.

La question de l'indécence a toujours été très politisée aux Etats-Unis. La société se préoccupe énormément de savoir ce que les enfants peuvent voir ou non et les «guerres de l'indécence» font rage, alimentées par les Démocrates comme par les Républicains.

[lire l'article complet sur Variety]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

crédit: Win McNamee pour Reuters, Janet Jackson avec Justin Timberlake sur CBS, février 2004

Slate.fr

Newsletters

Les idées des Lumières ont façonné les questions de race et de suprématie blanche

Les idées des Lumières ont façonné les questions de race et de suprématie blanche

Comment les Lumières ont créé la pensée raciste contemporaine et pourquoi nous ne devons pas le passer sous silence.

«Bella ciao» ou l'assassinat de la gauche par le vide

«Bella ciao» ou l'assassinat de la gauche par le vide

La reprise de la chanson révolutionnaire italienne sonne-t-elle le glas de la gauche? L’appropriation avérée par le marché de symboles de la gauche contribue à affaiblir celle-ci.

Hitchcock, Zanuck, Cohn, Warner et Mayer étaient les Weinstein du XXe siècle

Hitchcock, Zanuck, Cohn, Warner et Mayer étaient les Weinstein du XXe siècle

Avec des hommes tout-puissants à leur tête, les studios hollywoodiens avaient fait du harcèlement, du viol et du chantage sexuel des pratiques systémiques. Des maisons closes trop pleines, comme les décrivait Marilyn Monroe.

Newsletters