Apple et Google, des concurrents trop proches?

Slate.fr, mis à jour le 05.05.2009 à 11 h 36

Le régulateur américain ouvre une enquête

La Commission fédérale du commerce des Etats-Unis a commencé une enquête pour savoir si les liens entre les conseils d'administration des deux géants Apple et Google constituent une violation des lois antitrust, rapporte le New York Times.

Apple et Google ont deux directeurs en commun, Eric E. Schmidt et Arthur Levinson. La loi interdit a toute personne de faire partie du conseil d'administration de deux entreprises rivales si cela peut réduire la compétition entre les deux. Or Apple et Google sont de plus en plus concurrents sur les marchés du téléphone portable et des systèmes d'exploitation.

Etant donnée la proximité entre Google et l'administration Obama (Eric Schmidt a fait campagne pour Obama et a récemment été nommé au comité consultatif du président sur la science et les technologies) des soupçons pouvaient peser sur la bonne diligence de l'enquête. Mais c'est la deuxième fois en quelques années qu'une enquête antitrust concernant Google est ouverte, ce qui laisse à penser que la firme n'échappera pas à la vigilance des régulateurs.

L'année dernière, Christine A. Varney, récemment élue chef de la section antitrust du Département de la Justice, avait pointé Google comme une source probable de problèmes de concurrence à cause de sa position de quasi-monopole sur la recherche et la publicité sur Internet.

Comme beaucoup d'entreprises, Google et Apple sont à la fois alliés et compétiteurs. Google a ainsi travaillé avec Apple sur la conception des applications Gmail et Google Maps de l'iPhone. Mais, avec l'iPhone d'Apple d'un côté et la volonté de Google d'étendre son empire publicitaire sur la téléphonie mobile de l'autre, la concurrence entre les deux entreprises va monter d'un cran.

Si Google bénéficie du succès de l'iPhone, qui fournit la majorité du trafic de ses services pour mobiles, l'entreprise produit également le système d'exploitation Android, concurrent direct de l'iPhone. Parmi les autres terrains d'affrontement entre les deux géants, le navigateur Safari d'Apple contre le Chrome de Google ou encore iTunes contre YouTube.

(Photo: Reuters)

[Lire l'article complet sur le New York Times]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte