Les pays pauvres réinventent le sms

Slate.fr, mis à jour le 04.05.2009 à 16 h 57

et l'avenir des mobiles

 

Plus de la moitié de la population mondiale possède aujourd'hui un mobile. Dans les pays pauvres, outre leur fonction de communiquer, les sms doivent aussi répondre à des besoins, explique un récent rapport de l'ONG Internews. Le côté plaisir est moindre que dans les pays riches. «En terme de services, le pourcentage de Kenyans utisateurs du “m-commerce” (pour commerce par téléphonie mobile) est supérieur à celui des Américains ou des Finlandais. Et c’est le Pakistan qui a inauguré le premier déploiement national de la technologie Wimax, qui permet un accès sans fil à plusieurs kilomètres de distance», indique internet Actu.

De nombreuses applications innovantes utilisant les sms ont ainsi vu le jour dans ces pays en voie de développement comme FrontlineSMS, un logiciel permettant de surveiller les élections ou le cours des matières premières ou TxtPower, une organisation de défense des consommateurs aux Philippines, née du mouvement social de 2001...

Photo Flikr futureatlas.com

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte