Monde

L'auteur de l'attaque contre la famille royale est mort

Temps de lecture : 2 min

L'auteur de l'attaque contre le convoi de la maison royale néerlandaise jeudi lors de la traditionnelle Fête de la reine, qui a fait cinq morts, est mort de ses blessures, a annoncé vendredi le parquet national cité par l'AFP.

Karst S. conduisait la voiture qui avait foncé jeudi sur la foule réunie à Apeldoorn (centre de Pays-Bas) dans le but, avoué à la police juste après l'incident, d'atteindre la famille royale, faisant 5 morts et 11 blessés.

Le parquet avait reconnu jeudi après-midi, peu après l'attaque qui a mis brutalement fin aux festivités annuelles, que «ses jours (étaient) en danger» et qu'il n'était «pas en état d'être entendu».

Selon les journaux néerlandais vendredi matin, l'homme de 38 ans, un agent de sécurité, aurait agi par «désespoir» d'avoir perdu son emploi et d'être expulsé de son logement.

Les journaux néerlandais estiment qu'à compter du 30 avril 2009, le pays ne sera plus jamais le même: «La Fête de la reine est le jour où une nation profondément divisée se souvient et commémore son unité. Une attaque contre ce symbole touche les fondements mêmes de notre société», écrit Financieele Dagblad.

Les Pays-Bas, poursuit le titre, ont toujours été un pays de minorités, unies depuis des siècle par la dynastie des Orange. «Une illusion est mort à Apeldoorn», titre le grand quotidien néerlandais Volkskrant article. «Plus jamais nous ne verrons une Reine et sa famille libre et abordable».

Slate.fr

Newsletters

En Arabie saoudite, elle perd la garde de sa fille à cause de photos en bikini

En Arabie saoudite, elle perd la garde de sa fille à cause de photos en bikini

Pendant le procès, son ex-mari a accusé la jeune femme américaine de porter des habits inappropriés et de gérer un studio de yoga.

L'extrême droite grecque ne disparaît pas, elle se recompose

L'extrême droite grecque ne disparaît pas, elle se recompose

Le parti néonazi Aube dorée n'a pas réussi à se maintenir au Parlement lors des élections législatives du 7 juillet. Cela ne doit pas occulter la présence de l'extrême droite au sommet de l'État.

Des hommes politiques américains refusent d'être interviewés par une femme

Des hommes politiques américains refusent d'être interviewés par une femme

Robert Foster et Bill Waller, candidats au poste de gouverneur du Mississippi, ne veulent pas se retrouver seuls avec une journaliste, notamment sous prétexte de respect de leur foi chrétienne.

Newsletters