France

Bayrou, procureur du sarkozysme

Temps de lecture : 2 min

Son livre est une «déclaration de guerre»

«Abus de Pouvoir», le dernier livre de François Bayrou, président du MoDem, sort ce jeudi. La journaliste Françoise Fressoz analyse pour «Le Monde» ce qu'elle qualifie de «déclaration de guerre à celui qui occupe depuis deux ans la fonction présidentielle».

La journaliste compare à deux reprises François Bayrou à François Mitterrand. D'abord pour le ton de son livre qui, «implacable, instruit le procès du régime, comme naguère François Mitterrand avait instruit, dans son Coup d'Etat permanent, celui du général de Gaulle.»

Ensuite pour sa démarche politique: «la gauche débordée par sa droite: c'est le pari de François Bayrou comme cela avait été celui de François Mitterrand qui, venu des rangs de la droite, avait réussi son OPA sur la vieille SFIO.» Et de se demander pourquoi personne à gauche n'a encore osé pareil réquisitoire contre le chef de l'Etat, pourtant amplement critiqué par l'opposition dans les médias.

Si la journaliste reconnaît que le livre n'est pas très nuancé, elle note que ce n'est pas la première qualité que l'on recherche dans un pamphlet. «Celui-là permet au président du MoDem de ratisser large: chez les nostalgiques de l'exception française, les orphelins du chiraquisme, les déçus du sarkozysme, et les opposants au sarkozysme.»

Mais en se positionnant dès à présent comme l'opposant principal de Sarkozy pour l'élection présidentielle de 2012, Bayrou conforte sa position d'«homme à abattre» de l'Elysée. Le président du MoDem est, aux yeux du chef de l'Etat, le seul à pouvoir le battre au second tour en 2012.

(Photo: Flickr)

[Lire l'article complet sur Le Monde]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters