Sports

Gerets quittera l'OM à la fin de la saison

Temps de lecture : 2 min

Il déplore le manque de confiance de Robert Louis-Dreyfus

L'été risque d'être chaud sur la Canebière. Alors que l'Olympique de Marseille est en bonne position pour remporter son premier championnat de France de football depuis 1992 et les années fastes de l'ère Bernard Tapie, son entraîneur Eric Gerets a annoncé mercredi 29 avril qu'il quittera le club à la fin de la saison.

Le milliardaire Robert Louis-Dreyfus, actionnaire majoritaire du club depuis 1997, qui court après le succès depuis sa reprise du club, est explicitement cité par l'entraîneur belge comme la cause de son départ.

«Il y a eu cette interview de Robert Louis-Dreyfus. Cela m'a perturbé. Je ne l'ai pas comprise. Je ne parviens pas encore à la comprendre d'ailleurs», affirme l'entraineur de l'Olympique de Marseille sur RTL. «À mon avis, c'était un signe. Malgré mon travail, il y avait un manque de reconnaissance, de confiance, surtout» a-t-il déclaré à la Provence.

«Le Belge n'a jamais digéré l'interview de RLD donnée le 14 janvier dernier, dans laquelle il mettait la pression à son triumvirat Diouf-Anigo-Gerets, quant aux résultats à venir» explique Sport24.

«Le technicien aurait préféré attendre la fin du Championnat pour officialiser son départ. Les bruits l'annonçant en Arabie Saoudite l'année prochaine ont accéléré sa communication» note L'Equipe.

(Photo: Eric Gerets, REUTERS/Jean-Paul Pelissier)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Faire des étirements pourrait réduire votre pression artérielle

Faire des étirements pourrait réduire votre pression artérielle

Selon une nouvelle étude, le stretching serait plus efficace que la marche rapide pour diminuer la pression sanguine.

Pas vu à la télé

Pas vu à la télé

Bienvenue dans le monde des pistonnés de la Formule 1

Bienvenue dans le monde des pistonnés de la Formule 1

Fils de milliardaires, d'ex-pilote ou encore financés par de grandes fortunes... devenir pilote de F1 est parfois plus une histoire de piston que de talent.

Newsletters