Life

Gueuler au volant, oui, mais de façon numérique!

Hugues Serraf, mis à jour le 13.10.2011 à 18 h 09

Plus besoin d’attendre le feu rouge pour se disputer! Désormais, le numérique permet d’insulter le conducteur qui se trouve derrière vous (enfin, presque)…

Red car, grumpy man / finnmacginty via FlickrCC License by

Red car, grumpy man / finnmacginty via FlickrCC License by

» Vroum! Retrouvez toutes les chroniques auto d'Hugues Serraf

Figurez-vous qu’un Américain vient de mettre au point le gadget automobile sur lequel je fantasmais depuis des années. Ah, ils sont gonflants ces Américains: toujours à inventer les trucs dont on rêve afin de nous les vendre et de faire fortune!

D’un autre côté, s’ils n’étaient pas là pour s'y coller, le boulot serait vraisemblablement fait par un Allemand ou un Japonais, le dernier ajout authentiquement français au vocabulaire international de la voiture étant le mot «chauffeur» et commençant à dater sérieusement…

Un Américain, donc, s’est mis à commercialiser de petits écrans LED à installer sur sa plage arrière et permettant de communiquer avec l’auto qui roule derrière. Comme c’est un monsieur courtois et animé des meilleures intentions, il a commencé par préprogrammer l’affichage des mots «Thank you» et «Sorry», l’idée étant de remercier chaleureusement le brave type qui vous a cédé le passage ou de s'excuser auprès du non moins brave type auquel vous avez involontairement grillé la priorité…

Bon, pour dire la vérité, les expressions préprogrammées dans mon rêve n’étaient pas exactement les mêmes. Non: j’étais plutôt sur:

«Espèce de connard, tu peux pas essayer de garder tes distances?», «Abruti fini, le clignotant, tu connais pas?», «Dis-donc, demeuré, tu n’as pas remarqué qu’il y avait deux voies?»…

Mais ça, ça n’est vraiment pas l’esprit du bonhomme qui, s’il n’a pas encore connecté à son bidule un clavier permettant de composer sa correspondance au gré des circonstances, proposera bientôt d'autres messages-types indispensables à l’automobiliste civilisé tels que «Baby on board», «Young driver» ou «Urgence».

On le voit, «Allez l'OM!» et «Parigot, tête de veau!», ce n'est pas le genre de la maison.

Un Twitter monté sur roues?

Moi qui suis un excellent conducteur très respectueux des usages, je n'ai évidemment pas besoin d'être rappelé à l'ordre par un malotru qui se serait équipé d'un appareil dans ce genre. Mais j'avoue qu'un simple tour de périph’ me donne furieusement envie de passer commande (32 dollars en ce moment contre 36 en temps normal, assure le site Internet).

Hey, tous ces chauffards sans foi ni loi, il est grand temps qu’on leur dise leur quatre vérités!

Comme n'importe quel Français visionnaire mais infoutu de créer sa propre start-up dans son garage, je pense d’ailleurs déjà au coup d'après et au Yankee (ou au Nippon, ou au Teuton...) qui inventera maintenant le panneau à message variable que l'on place sur le tableau de bord. Le panneau qui permet de répondre au type qui vient de vous insulter depuis sa plage arrière et qui pourra lire votre réponse dans son rétroviseur:

―  Va donc, eh patate! Me colle pas comme ça! Si veux doubler, tu attendras que ce soit possible!
―  A l'allure à laquelle tu roules dans ta poubelle, espèce de croulant, c'est sûr, je vais encore attendre un moment...

D’un autre côté, on ne fait pas que s’engueuler en voiture. Et les accros à Twitter et Facebook momentanément privés de leur écran d’ordinateur et de la possibilité d’informer le monde de leurs réflexions les plus pertinentes ne devraient pas être les plus difficiles à séduire par le dispositif:

― Punaise! Sur l’autoroute, le super sans plomb, c’est vraiment pas donné #inflation #escrocspétroliers
― Tu l’as dit: on se fait vraiment rouler! LOL

Il faut dire que des «followers» qui vous suivent pour de bon, c’est excellent pour le narcissisme numérique et le personal branling. Tiens, si ça se trouve, la bagnole, c’est l’avenir du numérique…

Hugues Serraf

Hugues Serraf
Hugues Serraf (165 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte