France

A Marseille, il y a vote Montebourg et vote Montebourg

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 12.10.2011 à 14 h 40

Montebourg se hisse à 21% dans les Bouches-du-Rhône. Grâce à l’affaire Guérini ou malgré elle? C’est toute la question à laquelle chacun a une réponse à fournir. Non sans arrières-pensées.

Arnaud Montebourg à Marseille, le 29 septembre 2011. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Arnaud Montebourg à Marseille, le 29 septembre 2011. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Dimanche matin, ce qui était «hallucinant» de l’avis des élus PS marseillais, c’était l’affluence dans le bureau du huitième arrondissement: là où Nicolas Sarkozy gagnait en 2007 avec 67% au deuxième tour. Or depuis qu’on connaît les résultats du premier tour de la primaire, l’hallu vient plutôt de la percée de Montebourg dans une ville où il se baladait, il y a moins de deux semaines, avec des membres du GIPN…

A Marseille, le grand jeu politico-tactique de ce début de semaine consiste à interpréter le vote Montebourg: ce dernier fait 21% dans les Bouches-du-Rhône et à Marseille, fédération jadis tenue par Jean-Nioël Guérini, y devançant Hollande ou Aubry dans certains bureaux, avec des pointes à 29%… Punition des électeurs lassés des affaires et des soupçons de corruption, ou vote de classe qui donne une prime au candidat perçu comme le plus à gauche? Ou un peu des deux? C’est toute la question. A laquelle chacun apporte la réponse qui sert le mieux ses intérêts!

Depuis près d’un an, le candidat iconoclaste à la primaire citoyenne était surtout, pour l’opinion et la presse marseillaises, l’homme qui a entamé une croisade solitaire contre le «système Guérini», du nom du président du conseil général mis en examen le 8 septembre pour association de malfaiteurs et autres menus larcins. Attribuer les quelques points supplémentaires de Montebourg à son combat pour la rénovation du parti en général et celle de la fédération des Bouches-du-Rhône (fédé 13 pour les intimes) en particulier est donc tentant.

Certains estiment que la question ne se pose même pas. C’est «l’immense majorité des suffrages accordés à Montebourg qui est liée à l’affaire Guérini», affirme Pierre Orsatelli, le porte-parole de Renouveau PS 13, collectif de militants et d’élus PS en guerre ouverte contre la fédération. Qui se reconnaît plus dans la ligne dure d’Harlem Desir que dans celle de l’ex-première secrétaire, Martine Aubry, jugée pour le coup très molle sur le dossier! L’équipe de Montebourg accorde également une importance au climat local: «Il y a une vraie demande de droiture politique, peut-être dans le Sud encore plus qu’ailleurs», estime le directeur adjoint de campagne de Montebourg John Palacin, pour qui le candidat s’impose comme celui qui fera barrage au «tous pourris» du FN. 

21% de rénovation ou de démondialisation?

Pour Nathalie Pigamo, vice-présidente du groupe PS au conseil municipal et secrétaire fédérale, la prime à Montebourg donnée par Marseille a une origine sociale ou éthique, selon les secteurs. Dans le 1er arrondissement, hyper-centre plutôt pauvre, «c’est plutôt un vote idéologique, comme en témoigne le bon score d’Aubry». Montebourg y réalise de très bons résultats, se plaçant derrière Aubry et dépassant Hollande dans certains bureaux.

Alors que ses performances dans des arrondissements de centre droit seraient plutôt liées à une adhésion à ses idées sur le renouvellement de la vie politique. Des montebourgiens qui ne se reconnaissent pas forcément dans son discours économique musclé et ne basculeront pas chez Aubry quelle que soit la consigne de vote, pour la conseillère municipale.

«Les électeurs ont pris un peu ce qu’ils avaient envie de prendre chez les candidats.»

Bureaux de vote populaires ancrés à gauche, donnant un score important à Montebourg et Aubry (cliquez sur les images pour le voir en plus grand):

Bon résultat de Montebourg dans un bureau du très bourgeois huitième arrondissement:

…Un vote Montebourg peut donc en cacher un autre

 Et ça tombe plutôt bien, puisque localement toutes les nuances interprétatives autour de cette surprise sont encouragées! Les déclarations des élus locaux illustrent à merveille ce subtil exercice d’analyse politique du vote Montebourg. Sa bonne performance serait «liée en grande partie à la situation sociale et économique», interprète dans La Provence Jean-David Ciot, premier secrétaire qui a pris la suite de Guérini:

«Il n’y a pas d’enseignement local à tirer de ce vote.»

L’analyse du premier secrétaire de la fédé 13 est évidemment intéressée. Mettre l’accent sur le volet économique du programme Montebourg, dans un département où la rubrique délocalisation à venir (Net Cacao, Fralib, LyondellBasell) occupe au moins autant de place que celle des faits divers, permet de minorer une autre grille de lecture, celle-là interne au PS local.

Les frondeurs contre les légitimistes, restés fidèles à Guérini et ayant soutenu Martine Aubry. Car dans le camp d’en face, celui qui s’est détaché de Jean-Noël Guérini, le discours n’est pas le même: «Les citoyens ont donné ce soir une consigne à l'appareil», résumait Marie-Arlette Carlotti, soutien de François Hollande, sur le site de France 3. Patrick Mennucci, également supporter de Hollande, est sur la même ligne:

«Je salue le score d’Arnaud Montebourg qui nous impose l’exigence de la rénovation à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône» (La Provence).

En attendant la rénovation concrète et le travail sur la recomposition des sections que la commission Richard a demandé avant le 31 décembre, les partisans de primaires citoyennes pour les municipales à Marseille en 2014 sont de plus en plus nombreux… Après Patrick Mennucci, c’est Jean-Noël Guérini qui s’y déclare favorable dans La Provence (10 octobre)! Pas de doute, à Marseille aussi la primaire change la donne politique.

Jean-Laurent Cassely

Retrouvez ceux qui feront 2012 sur Wikipol.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte