Monde

Vol 747 sur New-York

Temps de lecture : 2 min

Un boeing présidentiel crée la panique dans les rues de la ville.

10H du matin à New York lundi 27 avril: un avion ronronne dans le ciel et flirte avec les gratte-ciels. Angoisse sur la ville: les habitants ont revécu pendant quelques minutes une second 11 septembre.

Un avion mystère? Non, tout simplement, l'avion du président américain qui a survolé Manhattan, pour la réalisation de photos. Une manoeuvre en réalité très officielle, le boeing était escorté par deux avions de chasse et le tout orchestré par le ministre de la Défense et l'accord de la Maison Blanche.

Seul problème: la ville n'a pas été informée. Le maire de New-York, Michael Bloomberg, s'est dit «fâché et même furieux», lui-même n'ayant pas été mis au courant, de plus, «la raison pour laquelle le ministère de la Défense voulait faire des photos juste autour du site de la tragédie du World Trade Center défie l'imagination.»

L'intégralité de l'article sur le site du Figaro.fr

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Crédit photo: boeing 747 Creative Commons / FLICKR

Newsletters

Aux États-Unis, une redéfinition radicale du mot «racisme»

Aux États-Unis, une redéfinition radicale du mot «racisme»

Le terme n'est plus uniquement utilisé pour décrire des préjugés ou des discriminations, mais pour évoquer un système de domination blanche qui aurait infecté la société entière.

En Argentine, le footing devient un acte politique

En Argentine, le footing devient un acte politique

Dans le contexte de confinement sans fin que traverse Buenos Aires, l'adepte de la course à pied est peut-être devenu·e un·e opposant·e à la politique du gouvernement central.

C'est le son de la police: le bruit aussi peut être une arme

C'est le son de la police: le bruit aussi peut être une arme

Aux États-Unis, l'usage des armes sonores employées contre les manifestant·es s'est largement répandu ces derniers mois, dans le contexte des rassemblements pour George Floyd.

Newsletters