Télétrochoc

Slate.fr, mis à jour le 27.04.2009 à 17 h 05

Quand la télé torture

Seriez-vous capable d'infliger 480 volts d'électrochocs à une personne pour un jeu télévisé? Sans doute, si l'on en croit l'expérience menée à l'occasion d'un documentaire de France 2. «Zone Xtrême», qui cherche à dénoncer la télé-réalité, met en scène un «jeu» où le candidat croit infliger des chocs électriques au perdant.

Libération raconte: «deux candidats, le questionneur, le questionné, 27 associations de mots à retenir et, à chaque erreur du questionné, un choc électrique administré par le questionneur, de plus en plus puissant, jusqu’à l’insoutenable, à 480 volts».

Sauf que tout cela est faux, le candidat qui reçoit les décharges est un comédien et la production est complice. Seul celui qui inflige les décharges n'est pas au courant.

Le jeu est inspiré de l'expérience de Milgram, qui dans les années 60 pratiqua «des tests à grande échelle sur 600 personnes pour estimer leur obéissance quand elles sont dirigées par une autorité légitime», en l'occurence un laboratoire universitaire. Conclusion, la majorité des personnes obéissent.

«En deux semaines de Zone Xtrême, selon les premières constatations, 80 % des candidats sont allés au bout, croyant infliger la décharge de 480 volts», explique Libération. La télévision apparaît donc comme une autorité aussi légitime que les scientifiques.

Lire l'article complet de Libération.

Lire aussi sur le même sujet, le Futur dans le dernier tiers temps, où Slate.fr analyse notamment l'importance de la télé-réalité, l'autorité la plus légitime dans le film Running Man.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte