Les tigres tamouls annoncent une trêve qui est rejetée

Slate.fr, mis à jour le 26.04.2009 à 15 h 07

Les séparatistes tamouls du Sri Lanka, encerclés avec des milliers de civils sur un petit territoire du nord-ouest de l'île, ont proclamé dimanche un cessez-le-feu unilatéral, mais le gouvernement de Colombo l'a aussitôt rejeté.

«Face à une crise humanitaire sans précédent et en réponse aux appels lancés par l'Onu, l'Union européenne, les gouvernements de l'Inde et d'autres pays, les Tigres de libération de l'Eelam Tamoul ont annoncé un cessez-le-feu», indiquent les LTTE dans un communiqué.

A Colombo, le secrétaire à la Défense a repoussé cette initiative des rebelles en faisant savoir que la guérilla avait pour tout choix de se rendre ou d'être anéantie.«C'est une plaisanterie. Ils ne nous combattaient pas, ils nous fuyaient. Il n'y a nul besoin d'un cessez-le-feu. Ils doivent se rendre», a déclaré Gotabaya Rajapaksa.

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte