Monde

Les tigres tamouls annoncent une trêve qui est rejetée

Temps de lecture : 2 min

Les séparatistes tamouls du Sri Lanka, encerclés avec des milliers de civils sur un petit territoire du nord-ouest de l'île, ont proclamé dimanche un cessez-le-feu unilatéral, mais le gouvernement de Colombo l'a aussitôt rejeté.

«Face à une crise humanitaire sans précédent et en réponse aux appels lancés par l'Onu, l'Union européenne, les gouvernements de l'Inde et d'autres pays, les Tigres de libération de l'Eelam Tamoul ont annoncé un cessez-le-feu», indiquent les LTTE dans un communiqué.

A Colombo, le secrétaire à la Défense a repoussé cette initiative des rebelles en faisant savoir que la guérilla avait pour tout choix de se rendre ou d'être anéantie.«C'est une plaisanterie. Ils ne nous combattaient pas, ils nous fuyaient. Il n'y a nul besoin d'un cessez-le-feu. Ils doivent se rendre», a déclaré Gotabaya Rajapaksa.

En savoir plus:

Newsletters

Des hackers révèlent les données personnelles d'un millier d’officiers biélorusses

Des hackers révèlent les données personnelles d'un millier d’officiers biélorusses

Les militant·es anti-Lukashenko estiment que les forces de l'ordre ne doivent plus être anonymes.

Ces personnes blanches qui se prétendent noires (ou la tentation d'être l'opprimé)

Ces personnes blanches qui se prétendent noires (ou la tentation d'être l'opprimé)

L'histoire d'une professeure américaine blanche qui a fait semblant d'être noire pendant des années révèle les écueils d'un certain identitarisme.

Un prof américain suspendu à cause d'un mot chinois ressemblant à «nègre»

Un prof américain suspendu à cause d'un mot chinois ressemblant à «nègre»

L'université de Californie du Sud a suspendu un professeur de management qui a prononcé un mot en chinois - «ne-ga» - jugé trop proche du mot nègre en anglais.

Newsletters