Sports

Fabien Pelous annonce sa retraite

Temps de lecture : 2 min

Fabien Pelous, le joueur le plus capé de l'histoire du rugby français, a annoncé jeudi qu'il prenait sa retraite à la fin de la saison. Capitaine de l'Equipe de France à 42 reprises, il a totalisé 118 sélections entre 1995 et 2007, l'année de la Coupe du Monde en France à la suite de laquelle il prend sa retraite internationale.

Le palmarès de Fabien Pelous, un «beau bébé» de 114 kg pour 1m98, est un des plus garnis du rugby mondial: trois fois champion de France (1999, 2001, 2008) et deux fois champion d'Europe (2003, 2005) avec Toulouse, il compte à son actif cinq Tournois des Six nations avec l'équipe de France dont quatre Grand Chelem (1997, 1998, 2002, 2004). Il a également participé à trois Coupes du Monde.

Preuve de son immense carrière, l'annonce de sa retraite est unanimement saluée en Angleterre, meilleur ennemie de la France en rugby et berceau du sport. La BBC rend hommage à «une carrière étincelante». Sur le forum du site, les internautes britanniques donnent leur avis: «Un joueur vraiment remarquable, aussi bien pour Toulouse que pour la France. Et un vrai rugbyman, dur sur le terrain et gentleman en dehors», peut-on y lire, ou encore «Implacable, dévoué et déterminé, il n'a jamais fait un pas en arrière sur un terrain de rugby».

L'Equipe propose un diaporama retraçant la carrière de ce monument du rugby mondial en images.

GF

Newsletters

Être mascotte sportive est un métier à part entière (et peut rapporter gros)

Être mascotte sportive est un métier à part entière (et peut rapporter gros)

Les plus performantes et célèbres de ces personnes cachées derrière un costume peuvent toucher un salaire annuel à six chiffres.

Les Tokyoïtes hésitent quant aux JO

Les Tokyoïtes hésitent quant aux JO

La cérémonie d'ouverture est toujours prévue pour le 23 juillet 2021.

En Argentine, le footing devient un acte politique

En Argentine, le footing devient un acte politique

Dans le contexte de confinement sans fin que traverse Buenos Aires, l'adepte de la course à pied est peut-être devenu·e un·e opposant·e à la politique du gouvernement central.

Newsletters