Monde

Kadhafi est mort, en fuite et arrêté

Vincent Glad, mis à jour le 20.10.2011 à 16 h 02

Les périodes de flottement au pouvoir correspondent à une période de flottement de l'information. La nuit de la pré-chute de Kadhafi aura été brûlante sur Twitter, écho des médias du monde entier.

A Tripoli, le 14 mars 2011. REUTERS/Ahmed Jadallah

A Tripoli, le 14 mars 2011. REUTERS/Ahmed Jadallah

Mise à jour 20 octobre 2011: Cette fois-ci, Mouammar Khadafi a bien été capturé par le CNT. Toutes les informations sont dans cet article: Mouammar Kadhafi, 1969-2011. L'article ci-dessous, rédigé par Vincent Glad en août 2011, revenait sur toutes les rumeurs concernant le dictateur.

Les chutes de dictateur, c'est devenu une routine. Après Ben Ali et Moubarak, on finit par avoir les réflexes: brancher en même temps Twitter et Al-Jazeera pour ne rien rater des soubresauts de l'événement. D'un côté, la rumeur fluctuante d'une fuite du dictateur, qui meurt et ressuscite toutes les demi-heures. De l'autre, les images tremblantes d'une victoire en Coupe du Monde.

Dans ces moments, l'information n'est plus un chemin vers la vérité mais plutôt une pulsation cardiaque au rythme de l'événement. Le vrai et le faux s'amalgament dans un puissant bruit de fond qui est la seule info vérifiable: il se passe QUELQUE CHOSE. Twitter, relais des médias du monde entier tous placés sur un plan d'égalité, permet d'entendre le lointain écho des rumeurs de la rue tripolitaine. Les périodes de flottement au pouvoir correspondent aussi à une période de flottement de l'information.

Kadhafi n'est pas tombé dans la nuit du dimanche 21 au lundi 22 août, mais cette nuit médiatique en portait la fièvre. Les images d'Al-Jazeera ont déjà disparu dans le flux, les tweets ont la caractéristique de rester, impacts de balle de la bataille de l'information de Tripoli.

Épisode 1: Kadhafi est mort

La nuit de folie commence avec l'annonce de la mort de Kadhafi par un journaliste syrien sur Twitter un peu avant 23h, heure de France. Enfin une info qui dépasse le peu mobilisateur «les insurgés sont aux portes de Tripoli». Le temps s'arrête sur Twitter, la Libye devient l'unique sujet de conversation des accros de l'info.

L'info est «unconfirmed» puis «confirmed», ça a l'air sérieux. Un journaliste de RTL reprend l'info, un député UMP aussi.

Episode 2: Kadhafi est vivant (si c'est bien en direct)

En écho au célèbre mot de Mark Twain, «les rumeurs sur ma mort sont grandement exagérés», le dictateur libyen apparaît sur les ondes de la télé nationale pour un court message audio présenté comme «en direct». Al-Jazeera diffuse le message.

Pour un mort, Kadhafi semble tenir la forme. Mais attention, préviennent les enquêteurs de Twitter, et si ce n'était pas en direct? De son côté, notre ami journaliste syrien est soudain étreint par le doute.


Episode 3: Kadhafi est parti en Algérie

Kadhafi n'étant pas mort, il doit bien être quelque part dans les airs. On nous avait fait le coup avec Ben Ali dans un avion en partance pour la France alors qu'il avait fui vers l'Arabie Saoudite. Cette fois, Kadhafi aura visité une bonne partie des pays africains, avec une prédominance pour l'Algérie.

On a connu quelques minutes de hype en faveur de l'Afrique du Sud, à cause de deux avions aperçus à l'aéroport de Tripoli. 

Et tiens, pourquoi pas l'Angola ou le Zimbabwe comme le propose Al-Jazeera?

Episode 4: Kadhafi a été arrêté

Kadhafi mort, Kadhafi en fuite, il ne manquait plus que Kadhafi arrêté pour finir la soirée en beauté.

À force, on est rompu à l'exercice et on ne va pas se faire avoir par cette énième rumeur annoncée par une chaîne arabe. Mais la très sérieuse agence Reuters vient confirmer l'information quelques minutes plus tard. Et en capitales. Le cri de Reuters transperce la nuit, mettant fin à toutes les supputations. Cette fois-ci, c'est sûr, le 22 août rentrera dans l'histoire.

Épisode 5: Non, en fait, c'est son fils qui a été arrêté

Cinq minutes plus tard, douche froide sur les autoroutes de l'information. Reuters envoie un urgent pour corriger son information. En fait, c'est un des fils Kadhafi qui a été arrêté.

Épilogue

Il est 2 heures du matin en France, l'heure d'aller se coucher, et Kadhafi n'est ni mort, ni en fuite, ni arrêté. Mais le scénario était merveilleux. À une prochaine pour la chute de Bachar el-Assad.

Vincent Glad

Vincent Glad
Vincent Glad (156 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte