Que la force soit avec Twitter

Slate.fr, mis à jour le 22.04.2009 à 12 h 07

Il ne s'agit pas d'un Jedi mais d'un chercheur américain.

Début avril, Adam Wilson a posté une mise à jour de sont statut sur le réseau social en ligne Twitter par la seule force de son esprit, en utilisant une interface liant son cerveau à un ordinateur. Son message de 23 caractères est le fruit d'une méthode naturelle et simple pour les patients paralysés de marier les interfaces cerveau-ordinateur avec les outils modernes de communication.

Wilson, un doctorant en ingénierie biomédicale à l'université du Wisconsin, est un des nombreux chercheurs à se pencher sur la perfection de systèmes de communication pour les personnes paralysées, mais dont le cerveau fonctionne normalement, rapporte le site wistechnology. Parmi les personnes concernées, les patients atteints de sclérose latérale amyotrophique comme l'astrophysicien Stephen Hawking, ceux victimes d'attaques cérébrales vasculaires ou de problèmes de moelle épinière. «Le premier souci de ces personnes est la communication», explique Justin Williams, le tuteur de Wilson.

L'interface consiste en un clavier qui s'affiche sur un écran d'ordinateur. «Les lettres du clavier clignotent successivement. Quand vous regardez la lettre R et que ce sont les autres lettres qui clignotent, rien ne se passe dans votre cerveau. Mais quand la lettre R clignote, votre cerveau enregistre le changement», explique Williams. Il s'agit donc d'un processus un peu lent, que les concepteurs comparent à l'écriture de SMS.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte