Monde

Un pirate somalien jugé aux Etats-Unis

Temps de lecture : 2 min

Mineur, il risque la réclusion à perpetuité

Un Somalien suspecté d'avoir participé à la prise en otage du navire américain «Maersk Alabama» a été inculpé pour piraterie, un chef d'accusation puni de la prison à perpétuité.

Abduwali Abdukhadir Muse va être également jugé pour complot dans le but de s'emparer d'un navire par la force, utilisation d'armes à feu durant une attaque visant à s'emparer d'un navire, complot visant à une prise d'otages, et utilisation d'armes à feu dans le but de s'emparer d'otages.

Selon la plainte déposée au parquet, Muse «s'est comporté comme le chef» des pirates qui ont attaqué le Maersk Alabama, note CNN.

Le juge Andrew Peck a indiqué qu'Abdi Wali Muse allait être jugé comme un adulte et que l'affirmation par le père du jeune homme que celui-ci était âgé de 15 ans n'était pas crédible. Le jeune Somalien est le seul survivant des quatre auteurs de la prise d'otage à bord du cargo américain.

A lire également sur Slate:

La piraterie à l'âge industriel

En Somalie, les pirates ont la cote

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Reuters)

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 20 au 26 février 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 20 au 26 février 2021

Deuxième anniversaire du Hirak en Algérie, manifestations en Arménie et évolutions de la pandémie... La semaine du 20 au 26 février 2021 en images.

La course aux vaccins, une nouvelle «Guerre froide»?

La course aux vaccins, une nouvelle «Guerre froide»?

Les vaccins contre le Covid-19 sont au centre de toutes les attentions. Ils sont l'espoir auquel se raccrochent les gouvernements du monde entier pour sortir de la crise sanitaire qui nous touche depuis un an. Si leur mise au point s'est faite en...

La Chine étend son influence en vaccinant le monde à tour de bras

La Chine étend son influence en vaccinant le monde à tour de bras

Contrairement aux Occidentaux, Pékin a développé une aide médicale en faveur des pays en développement. Un geste pas vraiment désintéressé.

Newsletters