Politique

Le vice-Premier ministre israélien compare l'Iran à l'Allemagne d'Hitler

Temps de lecture : 2 min

Silvan Shalom, le vice-premier ministre israélien, a vivement répondu mardi aux propos anti-israéliens de Mahmoud Ahmadinejad, prononcés lundi lors de la conférence Durban II à Genève.

C'est lors d'un discours à l'occasion de la Marche des Vivants, une cérémonie annuelle en hommage aux victimes de l'Holocauste qui avait lieu ce mardi sur le site du camp d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne, que le vice-premier ministre israélien a comparé les projets de l'Iran avec ceux de l'Allemagne nazie.

«Ce que l'Iran essaie de faire maintenant n'est pas du tout éloigné de ce que Hitler avait fait avec le peuple juif il y a 65 ans», a-t-il déclaré. «L'Iran n'abandonnera jamais son ambition de faire revivre l'empire persan. Ils veulent contrôler tout le monde musulman, ils veulent contrôler les champs pétroliers et dominer la région pour y créer une nouvelle superpuissance», a-t-il ajouté.

«Israël ne pourra jamais accepter l'idée de voir l'Iran se doter d'une bombe nucléaire, puisque nous entendons le président iranien et les autres leaders dire qu'Israël n'a pas le droit d'exister, qu'il doit disparaître des cartes, et qu'ils vont tout faire pour détruire Israël», a martelé Silvan Shalom. Ces propos répondaient au discours de Mahmoud Ahmadinejad, qui avait provoqué un tollé lundi, lors de la conférence Durban II à Genève. Le président iranien avait accusé les Occidentaux d'avoir «envoyé des migrants d'Europe, des Etats-Unis et du monde de l'Holocauste pour établir un gouvernement raciste en Palestine occupée». Il a en outre accusé Israël d'avoir privé «de terres une nation entière sous le prétexte de la souffrance juive».

A lire également sur ce sujet sur Slate:

L'Europe étale ses divisions

Ahmadinejad persiste et signe, l'UE quitte la salle

La liberté de conscience en danger par Bernard-Henry Lévy

Interdire toute critique des religions par Henri Tincq

Le retour du délit de blasphème par Christopher Hitchens

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 14 au 20 septembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 14 au 20 septembre

Plongée dans la logorrhée du président américain.

La Barbade ne veut plus de la reine d'Angleterre comme cheffe d'État

La Barbade ne veut plus de la reine d'Angleterre comme cheffe d'État

Le mouvement Black Lives Matter relance le débat sur l'héritage du colonialisme. D'autres pays caribéens pourraient suivre l’exemple.

Les enjeux des dernières législatives partielles du quinquennat Macron

Les enjeux des dernières législatives partielles du quinquennat Macron

Conséquence de la loi sur le cumul des mandats, du résultat des municipales et de l'intérêt moindre pour le mandat de député, six législatives partielles se déroulent les 20 et 27 septembre.

Newsletters