Monde

Nafissatou Diallo, Nguyen, Martin et Smith

Temps de lecture : 2 min

Vous avez déjà entendu le nom de Diallo quelque part? Normal, c’est un des noms de famille les plus répandus en Afrique de l’Ouest.

Peul women, by hdptcar via Flickr CC
Peul women, by hdptcar via Flickr CC

Nafissatou Diallo, l’accusatrice de Dominique Strauss-Kahn, verra sans doute pour la dernière fois le procureur de New York lundi 22 août pour qu'il lui signifie qu'il abandonne les poursuites et ne croie pas à sa version des faits et à ses accusations de viols. Cette femme de chambre guinéenne porte le même nom de famille que de nombreux autres Guinéens connus, notamment Amadou Diallo, un immigrant de 23 ans qui a été abattu, alors qu’il n’était pas armé, par quatre policiers en civil à New York en 1999, et Cellou Dalein Diallo, économiste et Premier Ministre guinéen de 2004 à 2006. Diallo est-il l’équivalent en Afrique de l’Ouest de Smith aux États-Unis [et de Martin en France]?

Oui, et il est même encore plus courant. Ce nom de famille se retrouve dans toute la Guinée - selon les experts, il est porté par environ 10% de la population - et il est également assez répandu dans le reste de l’Afrique de l’Ouest. Pour comparer, il y avait juste 2,4 millions de Smith aux États-Unis en 2000, ce qui correspondait à 0,9% de la population (les Johnson arrivaient deuxième avec 1,9 million, soit environ 0,6% de la population).

Pourquoi le nom de Diallo est-il si courant? Une grande partie de la population guinéenne est Peule, et porte un des quatre principaux noms de famille: Diallo, également orthographié Jalloh; Barry; Balde, également orthographié Bah; et enfin Sow (Diallo n’est pas tellement plus commun que les trois autres). Environ deux cinquièmes de tous les Guinéens sont des Peuls, qui vivent en plus petites concentrations dans d’autres pays de toute l’Afrique de l’Ouest, avec des poches plus conséquentes au Sénégal et au Mali où l’on trouve bien davantage de Diallo.

Comme l'explique SlateAfrique, les Peuls sont l’un des plus grands peuples d’Afrique, ne serait-ce que par le nombre. «Ils sont plus de 20 millions, anciens éleveurs nomades islamisés qui parlent la même langue, partagent la même culture, avec des accents et des expressions différentes en fonction des régions».

D'après les recherches menées par le scientifique sénégalais Cheikh Anta Diop, les Peuls seraient originaires de la vallée du Nil, en Egypte. L’écrivain guinéen Tierno Monénembo (Diallo de son vrai nom lui aussi), auteur d’un roman, Peuls (Seuil, 2004), qui retrace l’épopée de son ethnie, trace même leur origine dans le Sinaï.

Pour en revenir aux noms de famille, si Diallo est très répandu parmi les Peuls, il y en a qui sont encore plus fréquents dans d'autres populations et pays. C’est sans doute le Vietnam qui remporte la palme du nom de famille le plus partagé. Là-bas, environ 40% de la population s’appelle Nguyen. Beaucoup de Vietnamiens portent un nom issu de l’une des familles royales qui ont régné sur le pays; et la dynastie Nguyen se trouve avoir été la dernière d’entre elles.

Explainer [L’Explication]—69e nom de famille le plus porté aux États-Unis—remercie Robert Bernstein de l’agence de recensement américaine, Grace Dobush de Family Tree Magazine, Patrick Hanks du Family Names Research Project de l’University of the West of England, Mike McGovern de Yale University, Frank Nuessel de l’University of Louisville et enfin Kemp Williams de l’American Name Society.

Maura Kelly

Traduit par Bérengère Viennot

Slate.com

Newsletters

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Des journalistes de The Atlantic estiment que plus de 350 journalistes ont perdu leur emploi en partie en raison des statistiques données par Facebook.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Bébé royal, légalisation du cannabis au Canada et «meurtre de masse» en Crimée... La semaine du 14 octobre en images. 

Au Canada, des milliers d'autochtones n'ont toujours pas l'eau potable chez eux

Au Canada, des milliers d'autochtones n'ont toujours pas l'eau potable chez eux

Pourtant, le Premier ministre Justin Trudeau s'était engagé à résoudre ce problème qui mine les réserves des Premières Nations depuis des années.

Newsletters