Life

Les chaussures d'été pour homme, c'est pas le pied

Nora Bouazzouni et Titiou Lecoq, mis à jour le 02.08.2011 à 14 h 47

Soyons claires, les créateurs de chaussures d’été détestent les hommes. Petit tour des diverses stratégies mises au point par ces derniers pour régler ce problème.

REUTERS/Miguel Vidal

REUTERS/Miguel Vidal

L’année dernière, nous nous sommes intéressés à votre choix de maillot de bain. Cette fois, penchons-nous sur une problématique sociétale un peu moins superficielle: vos chaussures d’été. C’est l’objet d’un drame pour nombre d’entre vous, un drame trop souvent occulté par l’élite policito-médiatico-sondagière: que faire de vos pieds en été? Si comme les femmes vous étiez naturellement pourvus de délicats morceaux d’albâtre finement sculptés qui accessoirement vous serviraient à marcher, il n’y aurait aucun souci.

Le problème, c’est que la plupart des pieds d’hommes sont laids. Poilus, tordus, ongles décalcifiés, corne fendillée, et surtout ridiculement trop grands (et comme si ça ne suffisait pas, vous continuez de grandir des pieds.)

Les garçons, malgré tout l’amour qu’on vous porte, vous êtes un peu les Francis Bacon de la podologie.

Ne nous voilons pas la face. La nature ne vous a pas gâtés, certes, mais vous avez aussi votre part de responsabilité dans ce désastre esthétique. On sait pertinemment que cette année, vous n’avez pas pris un instant pour vous occuper de vos petons et l’été venu vous êtes bien emmerdés avec vos mochetés.

Evidemment, pour être peinard l’été prochain, il va falloir vous astreindre à quelques règles simples dont les magazines féminins abreuvent déjà vos congénères femelles. Parce que figurez-vous que des pieds, ça se râpe, ça se gomme et ça s’hydrate. Alors certes, vous travaillez, vous vous occupez des enfants, du ménage, vous n'avez pas le temps. Mais vous croyez que les femmes ont plus de temps que vous?

Pour être un bonnard et continuer à plaire à votre partenaire, il faut aussi savoir faire quelques petits efforts. Comme le dit le magazine Elle, «on néglige trop souvent ses pieds» alors qu’«il suffit d’un peu de méthode» (un peu de méthode pour la presse féminine passe en général par l’achat d’une dizaine de produits, crème hydratante spéciale pieds tous les matins, crème réparatrice tous les soirs, séance de râpe une fois par semaine, déo, épilation des poils d’orteils).

Aux plus flemmards, rappelons qu’il est possible de se couper les ongles des doigts de pieds. En effet, bizarrement ils ne tombent pas tout seul (sauf en cas de mycose) et vous aurez du mal à faire comme avec vos ongles de mains, c’est-à-dire vous les ronger.

Evidemment, pour 2011, c’est foutu. Donc que faire de vos pieds alors que vient la chaleur? Parce que soyons claires, en plus de tous vos soucis, s’y rajoute un constat simple: les créateurs de chaussures d’été vous détestent. Pour régler le problème, vous avez mis au point diverses stratégies.

La chaussure de ville

Profil: le complexé à tendance protestante

«C’est l’été? Quel été? T’es sûr qu’il fait 40 degrés, j’avais pas remarqué.» Il existe une catégorie d’hommes qui, tant qu’ils ne sont pas dans un périmètre de 1,5 mètre près de la mer, ne lâcheront jamais leurs chaussures de ville. JAMAIS. Le problème c’est évidemment que ça nécessite le port de chaussettes. Ils sont donc prêts à risquer l’apoplexie plantaire par pudeur. Il y a une certaine forme d’ascèse et de renoncement de soi dans ce choix. (Certes, la politique vestimentaire de leur entreprise les encourage aussi grandement dans cette voie.) 

La tennis

Profil: le normal

Le normal est partagé entre d’un côté la flemme de partir en quête d’une vraie chaussure d’été et de l’autre le besoin de renoncer aux chaussettes en pleine canicule. Il opte donc pour la solution la plus évidente selon lui, la plus facile: la tennis.

Pour certains, se posera évidemment l’inconvénient de l’odeur. Face à ce problème, le normal est alors partagé entre d’un côté la flemme de partir en quête de déodorants pour les pieds et de l’autre le besoin de ne pas s’auto-asphyxier. Le normal a alors mis au point une autre solution simple: poser ses tennis sur le rebord de la fenêtre quand il rentre chez lui. Ce qui explique qu’en plein été, on assiste à une floraison de tennis sur les balcons.

La tong

Profil: le mec cool. Il fait chaud, je mets des tongs, je suis cool

Si c’est une solution en vacances, il faut absolument l’oublier si vous habitez dans une grande ville avec un métro. Métro + tongs = pieds sales = beurk. Vos pieds sont assez vilains sans y rajouter en prime des traces noires.

La chaussure bateau et l’espadrille

Profil: le jeune bourge, le vieux bourge, le hipster / le vieux du Sud, le hipster

On peut ranger ces deux types de pompes dans la même catégorie des dernières modes en matière de chaussures d’été pour hommes. Deux modèles qui étaient complètement has-been il y a quelques années et qui font leur come-back. Que faut-il en penser? On ne sait pas. Mais si vous penchez pour la chaussure bateau, évitez la combo pantalon crème + polo + pull posé sur les épaules, à moins que vous n’assumiez totalement votre carte de l’UMP.


S’agissant de l’espadrille, une vidéo qui vaut mieux qu’un long pâté:

La sandale

Profil: l’homme en quête d’esthétisme et de confort (ou ce qu’on appelait il y a longtemps le «métrosexuel»

La sandale masculine souffre d’un paradoxe: choisie avec soin, elle peut être une marque de bon goût mais en même temps, elle suppose d’exhiber vos poils de pieds. Second problème, que partage également la tong, c’est la mise en danger de la virginité de votre pied. On ne met assez souvent en garde les hommes, particulièrement les jeunes et beaux, contre certains prédateurs sexuels qui vont photographier à la dérobée cet objet de fantasme déviant comme sur ce blog.

La sandale style rando

Profil: dépend du degré de salissure. Du mec qui a, un jour, envisagé la randonnée à celui qui est effectivement parti en trekking au Népal

Au moins, ça a le mérite de dissimuler vos poils et vos longs orteils tordus. Si vous faites effectivement de la rando, mieux vaut ça que d’étouffer vos pieds dans des chaussures fermées. Si vous les mettez pour faire vos courses, on sait que la vie est une jungle, mais il n’y a pas de glacier au rayon surgelés.

La Birkenstock

Voir sandale.

La Crocs

Le 2012 de la chaussure. On n’a toujours pas compris comment cette chose a pu connaître le succès. Si —et seulement si— vous êtes seuls et que vous bêchez le jardin.

La spartiate

Eh Oui. Mais NON.

NB: On sait très bien que vous allez nous répondre que toutes les femmes n’ont pas de jolis pieds. C’est exact. Cet article de fond s’adresse également à elles.

NB 2: On sait très bien que vous allez nous répondre que certains hommes ont de très jolis petons. C’est exact. Cet article de fond ne s’adresse pas à eux.  

NB3 : pour vous récompenser d’être allé au bout de cet article qui n’a aucun sens, apprenez au moins une chose: la plus vieille chaussure découverte à ce jour date de 5.500 av J.-C. et qu’elle ressemble à ça.

Nora Bouazzouni et Titiou Lecoq

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte