Culture

Les Choristes ont tort

Temps de lecture : 2 min

Dans l'affaire des Choristes, les annonceurs ont finalement été blanchis par la cour d'appel de Paris. L'équipe du film, les producteurs et le réalisateur accusaient les annonceurs d'avoir délibérément placés des bandeaux publicitaires sur des sites d'échange de fichiers (peer-to-peer), qui proposaient des versions piratées du film. La cour d'appel de Paris a estimé qu'il n'était pas «établi que les prévenus aient sciemment fait publier leurs bannières publicitaires sur les sites litigieux». Cette nouvelle décision fait suite à une précédente qui donnait déjà tort à l'équipe des Choristes.

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

«Tout simplement noir», pour rire de l'infernal chaudron identitaire

«Tout simplement noir», pour rire de l'infernal chaudron identitaire

La comédie de Jean-Pascal Zadi et John Wax convie un grand nombre de têtes d'affiche issues des dites «minorités visibles» pour interroger les impasses du communautarisme.

Les fans de films d'horreur semblaient mieux préparés à la pandémie de Covid-19

Les fans de films d'horreur semblaient mieux préparés à la pandémie de Covid-19

Maîtriser la peur n'a pas été difficile pour ces adeptes des frissons.

12 nouvelles séries qu'on a hâte de regarder cet été

12 nouvelles séries qu'on a hâte de regarder cet été

Si vous êtes comme nous, l'été ne rime pas qu'avec glaces fondues et bains de soleil, mais aussi avec occasion rêvée de rester au frais pour mieux se plonger dans des séries addictives.

Newsletters