Monde

Slate.be: la Belgique annexe Slate.fr

Temps de lecture : 2 min

A la veille de la fête nationale belge, et alors que le pays a battu le record du monde d’un Etat sans gouvernement (400 jours le 18 juillet 2011), nous avons proposé à des auteurs belges ou belgophiles d’annexer (provisoirement) Slate.fr. Voici donc Slate.be

Sur l’ardoise belge, nous vous proposons:

Il était, une fois, la Belgique par Marcel Sel

La Belgique, pourquoi ça marche, pourquoi ça ne marche pas? Par José-Alain Fralon

Belgique, fais-toi peur par Nicolas Baygert

De #begov à #nevergov: le carnet scolaire de la crise politique belge sur Twitter par Baudouin Van Humbeeck

Sciences: la mauvaise expérience belge par Germain Saval

Vive le foot belge! par nos amis de Plat du Pied, qui s’en sont donnés à cœur joie toute l’année sur la Jupiler

La BD au secours de l'unité belge par Laureline Karaboudjian

Et nos archives, dont:

La Flandre, 28e membre de l’UE? par Jean-Sébastien Lefebvre

Sans gouvernement, ça se passe comment? par Jean-Sébastien Lefebvre

Les dérives identitaires du nationalisme flamand par Jean-Sébastien Lefebvre

Et Albert II, dans tout ça? par Jean-Sébastien Lefebvre

La série La Belgique est morte, par José-Alain Fralon: Et si la Flandre était indépendante; Quelle Flandre pour quelle Europe? et La Wallonie en ordre dispersé

» Tous nos articles sur la Belgique

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Intempéries mortelles au Japon, réouverture du Musée du Louvre et évolution de la pandémie... La semaine du 4 juillet 2020 en images.

Le confinement a provoqué une explosion des mariages d'enfants en Inde

Le confinement a provoqué une explosion des mariages d'enfants en Inde

 «Le Covid-19 a fourni un terreau idéal pour que ce mal social prospère», commente une responsable de la protection sociale.

Les touristes britanniques ne sont pas les bienvenus en Europe

Les touristes britanniques ne sont pas les bienvenus en Europe

La plupart des citoyen·nes des pays figurant parmi les destinations de voyage les plus prisées ne veulent pas des personnes issues du Royaume-Uni où le coronavirus fait des ravages.

Newsletters