France

Villepin: «Un risque révolutionnaire en France»

Temps de lecture : 2 min

C'est un ancien Premier ministre qui le dit.

Les «petites phrases» se déchaînent ce week-end. Après le «pardon» de Ségolène Royal concernant d'autres petites phrases - et son cortège de réponses qui s'ensuivent, c'est l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin qui a tenté ce dimanche de remporter la palme du mot qui tue et que tous les autres vont commenter. «Il y a un risque révolutionnaire en France», a-t-il affirmé sur Europe 1. «Il y a une forte colère qui s'exprime dans notre pays. Oui il y a un risque révolutionnaire en France (...) Il faut prendre cela très au sérieux».

Interrogé sur la question d'un remaniement ministériel, Villepin a vu deux options : «ou on maintient la même politique et alors pourquoi changer. Ou on décide de passer à la vitesse supérieure et alors oui ça vaut la peine de chercher du renfort, peut-être un peu plus d'expérience». Avec des personnalités comme Alain Juppé, Philippe Seguin?, l'interrogent les journalistes : «Pourquoi pas». Philippe Seguin, invité du Grand Jury ce dimanche, pourra lui répondre et entrer dans la danse des polémiques.

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters