Monde

Les Etats-Unis ne participeront pas à Durban II

Slate.fr, mis à jour le 19.04.2009 à 13 h 47

Certains pays de l'UE doivent encore dire s'ils se rendront à ce sommet sur le racisme.

Manifestation à Genève, dimanche. Denis Balibouse / Reuters

Manifestation à Genève, dimanche. Denis Balibouse / Reuters

Compromis minimum pour Durban II. A deux jours du début de la deuxième conférence des Nations unies sur le racisme et l'intolérance prévue à Genève, les États et organisations qui doivent s'y rendre n'ont pas toutes confirmé leur participation. C'est le cas de la France, de l'Union européenne. Les Etats-Unis viennent d'annoncer qu'ils ne se rendraient pas à la réunion. Cette année, la présence attendue du président iranien Mahmoud Ahmadinejad ne fait qu'attiser les craintes de ceux qui redoutent que les débats retombent dans l'ornière du Moyen-Orient, comme cela avait été le cas il y a huit ans, à Durban en Afrique du Sud, rappelle France 24.

C'est surtout le «stéréotype négatif des religions» qui pose problème, confiait au quotidien suisse le Temps une source proche des négociations. «Car ce sont les adeptes des religions qu'il faut protéger et non les religions elles-mêmes. Si ce paragraphe n'est pas reformulé d'ici à vendredi soir, les pays de l'Union européenne risquent fort de ne pas se présenter à la conférence.» Toute référence à la Palestine, à la diffamation des religions et aux autres questions qui fâchent [les réparations financières pour la colonisation et l'esclavage] auraient été effacées.

Une version amendée de la déclaration finale du sommet de Genève devrait être disponible avant l'ouverture de sa session officielle, lundi. C'est à partir de ce document que les pays réfractaires se prononceront sur leur participation.

JH

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte