Susan Boyle, le buzz de l'année

Slate.fr, mis à jour le 20.04.2009 à 17 h 52

Sa vidéo a été vue 72 millions de fois

L'histoire de Susan Boyle a littéralement fait le tour de la planète en quelques jours. Les chiffres de diffusion sur internet de la vidéo de son passage télévisé sont impressionants : elle a été vue 72 millions de fois en 10 jours selon le site Viral Video Chart, dont 33 millions pour la même vidéo sur YouTube. La vidéo a été postée par 7000 blogs et a généré 273 000 commentaires, des chiffres qui en font une des vidéos les plus virales de l'histoire d'internet. Suite à cet engouement, l'histoire de Susan Doyle a été reprise par les médias du monde entier et alimente les discussions partout dans le monde.

Petit rappel des faits : samedi 11 avril, cette chômeuse écossaise de 47 ans participe à l'émission «Britain's Got Talent,» une sorte de télé-crochet équivalent à «Incroyable Talent» en France.

Quand elle monte sur scène, le public ricane face à son physique ingrat et à son accent écossais bien prononcé. Quelques minutes plus tard, c'est une standing ovation et des jurys apparemment ébahi qui accueillent la fin de son interprétation du titre «I dreamed a dream», tiré de la comédie musicale anglaise Les Misérables.

Une fausse surprise selon Le Post, pour qui «il s'agit d'une dramaturgie organisée par la production dans le but de répondre aux critiques sur le profil de ses habituels sélectionnés : jeunes faussement rebelles et autres clones de blondes peroxydées.» Une «fausse» belle histoire comparée à celle de Paul Potts, un vendeur de téléphone portable devenu chanteur d'opéra après sa victoire dans la même émission en 2007.

En attendant, Susan Boyle semble bien vivre son accession fulgurante à la célébrité. Elle a déclaré à CNN qu'elle était «absolument estomaquée» par l'attention qu'elle suscite depuis une semaine. «Je savoure chaque seconde, mais je ne veux pas changer trop car cela rendrait les choses fausses» confie celle qui assure n'avoir jamais embrassé un garçon.

Quand à la chanson «I dreamed a dream», elle connaît un regain inespéré de popularité. Les téléchargements (légaux) du titre ont explosé dans beaucoup de pays depuis la semaine dernière.

GF

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte