France

Yvan Colonna, trois procès, toujours reconnu coupable

Slate.fr, mis à jour le 20.06.2011 à 18 h 16

Il a été reconnu coupable du meurtre et condamné à la perpétuité.

«Je n'ai pas participé à l'attaque de la gendarmerie de Pietrosella, je n'ai pas participé à l'assassinat du préfet Erignac. Je vous demande de me croire. Je suis innocent, vraiment innocent. Je suis fatigué, j'ai envie de rentrer chez moi. Je n'en peux plus de me battre.»

Yvan Colonna, lundi matin, dans sa dernière déclaration, de dix minutes environ, dans la salle du tribunal de la cour d’assises spéciale, avant le verdict.

Ses avocats n’auront donc pas convaincu les magistrats professionnels chargés de juger le berger de Cargèse pour l’assassinat du préfet Erignac: il a été reconnu coupable du meurtre et condamné à la perpétuité.

Pendant les deux jours de plaidoiries, les cinq avocats de Colonna avaient développé la même double stratégie: pilonner le dossier et pilonner – c'est une des nouveautés de ce procès – les membres du commando. «Si nos principes sont appliqués, Colonna sera acquitté», avait alors dit l’un d’entre eux. 

De son côté, l'accusation avait réclamé la perpétuité assortie de 22 ans de sûreté contre Yvan Colonna, au terme d'un double réquisitoire alternant intelligence et indigence.

Lors de son premier procès, en 2007, Colonna avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité; en appel en 2009, Yvan Colonna avait écopé une nouvelle fois à la perpétuité, peine assortie d'une période de sûreté de 22 ans. Cette condamnation avait été annulée il y a un an pour vice de forme en juin 2010 par la Cour de cassation.

En attendant que le président du tribunal ne livre ses motivations, que retiendra-t-on de ce procès, entamé le 2 mai, pour tenter d'approcher la vérité sur l'assassinat du préfet Erignac en Corse le 6 février 1998? Qu’avons-nous appris de ces vingt-cinq journées d'audiences, de la centaine de personnes entendues par la cour d'assises spéciale de Paris (Témoins, experts, proches de l'accusé, enquêteurs, juges d'instruction, membres condamnés du commando), d’une tentative de reconstitution des faits? Une nouvelle fois, beaucoup de zones d'ombre.

Les articles de Bastien Bonnefous au procès Colonna

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte