Life

Comment mesure-t-on l'indice de la crème solaire?

Juliet Lapidos, traduit par Charlotte Laigle, mis à jour le 20.08.2014 à 13 h 56

Indice 70, indice 20, indice 5... Qu'est-ce qui fait la différence?

«Line of Defense»/Robert S. Donovan via FlickR CC Licence By

«Line of Defense»/Robert S. Donovan via FlickR CC License by.

Quand l'été arrive, nous nous retrouvons face à un choix difficile: celui de la crème solaire. Un geste important dont dépend notre santé. Il faut, entre autres, choisir une crème avec le bon facteur de protection solaire (FPS) pour ne pas cramer. Comment les scientifiques déterminent-ils ces indices de protection solaire?

Avec des cobayes humains. L’indice de protection d’un produit fait référence à sa capacité à protéger contre les rayons ultraviolets. Pour évaluer cet indice, les scientifiques réunissent 20 volontaires particulièrement susceptibles d’attraper des coups de soleil. Aux États-Unis, selon les lignes directrices de la Food and Drug Administration, l'office de contrôle des produits pharmaceutiques et alimentaires, ces personnes doivent avoir une peau de type I, II ou III sur l’échelle des phototypes de Fitzpatrick. (Les catégories correspondent à la teneur en pigment présente dans la peau: les personnes très blondes ou rousses sont de Type I, tandis que celles aux cheveux bruns ou à la peau noire sont de Type IV).

En utilisant un «stimulateur solaire», les scientifiques irradient une petite surface de peau sur chacun des sujets, puis enregistrent la dose d’UV nécessaire pour obtenir une légère rougeur (en langage scientifique, la «dose minimale érythémateuse», DME). Après avoir appliqué une fine couche de crème solaire, les scientifiques refont le test. Ils divisent ensuite la DME nécessaire pour faire rougir la peau protégée par la DME nécessaire pour faire rougir la peau nue. Le résultat, arrondi au chiffre inférieur le plus proche, correspond à l’indice FPS.

Une crème solaire haut de gamme de Neutrogena, écran solaire sec au toucher, a un indice de protection de 70: une personne dont la peau brûle normalement après 10 minutes peut appliquer l’Ecran solaire sec au toucher, puis s’exposer au soleil pendant plus de 11 heures. Par contraste, l’une des premières crèmes solaires commercialisées, la crème Gletscher, avait un indice de protection de 2. Ainsi, une personne souffrant d’un manque de mélanine était vulnérable au soleil après 20 minutes.

Les scientifiques ont également conçu un test pour déterminer si les indices de protection restaient stables après la baignade. Après avoir appliqué de la crème solaire, les personnes s’immergent dans un jacuzzi pendant 20 minutes, sèchent à l’air libre, puis retournent 20 minutes dans le jacuzzi. Les scientifiques irradient ensuite une petite surface de peau et déterminent la DME. Si la DME après immersion correspond à la DME sèche en laboratoire, le fabricant est alors autorisé à qualifier son produit de «résistant à l’eau».

Le problème est que, malgré la rigueur des tests FPS, l’indice d’une crème solaire correspond rarement à l’efficacité de la crème en situation réelle. Et ce tout d’abord car les personnes bronzent différemment selon la carnation de leur peau. Les peaux de Type I bronzent plus vite que celles de Type IV, par exemple. Ensuite, les scientifiques utilisent beaucoup plus de formules en laboratoire que les personnes lambdas quand elles bronzent sur la plage. Aux États-Unis, la FDA impose aux fabricants de tester leurs produits sur 2 milligrammes par centimètre carré de peau, ce qui correspond en gros à 50 grammes de crème solaire pour protéger tout le corps, ou au quart d’un tube standard de 200 grammes à chaque fois que vous allez à la piscine.

L’auteur remercie André Garner de la Fondation contre le cancer de la peau et Beth Lang de l’Institut de recherche Schering-Plough.

 

Juliet Lapidos
Juliet Lapidos (26 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte