Affaire Coupat: «preuve sans conviction»

Temps de lecture : 2 min

«Chronique d'un fiasco judiciaire». Voici commence le début de l'article de Libération sur l'affaire Coupat. Julien Coupat, 34 ans est emprisonné depuis le 11 novembre 2008. Il est accusé d' «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste» pour son rôle présumé dans les actes de sabotages des lignes SNCF. Sa dernière demande de mise en liberté sous contrôle judiciaire a été refusée fin mars.

Le dossier Tarmac reste décidemment flou, comme l'avait déjà pointé — entre autres — Le Monde, et tourne à la dérive; manque de preuves, une mise en accusation de terrorisme sans fondement. Julien Coupat est également soupçonné d'être l'auteur d'un livre anonyme appelé «l'insurrection qui vient», il nie.

Et pourtant, les enquêteurs considèrent ce livre comme la clé de toute l'enquête. L'avocate de Coupat s'insurge: «c'est un ouvrage public, légal, qu'on trouve à la Fnac, qui n'a jamais fait l'objet d'aucune poursuite.»

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Newsletters