Monde

Les Obama ont gagné 2 millions d'euros en 2008

Temps de lecture : 2 min

Le président américain Barack Obama et sa femme Michelle ont gagné 2,66 millions de dollars, soit 2 millions d'euros, en 2008, selon les déclarations de revenus publiées par la Maison Blanche. Un montant en baisse par rapport à 2007, où il était de 3,18 millions d'euros.

Les documents montrent que le président et sa femme ont reversé 130.000 euros à des œuvres caritatives, et ont payé 708.000 euros d'impôts, soit environ 35% de leur revenu total.

Mis à part le salaire de sénateur en 2008, une bonne partie de l'argent provient des droits d'auteurs des livres du président américain. Obama a écrit une autobiographie et un manifeste politique, qui sont tous deux restés dans les meilleures ventes plusieurs années.

Le manifeste d'Obama, «L'audace d'espérer : Une nouvelle conception de la politique américaine» est paru en 2006 et est resté 67 semaines dans la liste des meilleures ventes du New York Times. Son autobiographie, «Les rêves de mon père», est sur cette liste depuis 142 semaines et pointe actuellement à la huitième place. Les livres ont également très bien marché à l'étranger, notamment en France, après l'élection d'Obama.

Le revenu moyen d'un foyer américain est de 38.000 euros, note la BBC.

(Photo: Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Newsletters

Faute d'alcool, sept Russes boivent du gel hydroalcoolique et meurent

Faute d'alcool, sept Russes boivent du gel hydroalcoolique et meurent

Deux autres fêtards sont dans le coma.

La presse étrangère donne un écho inédit aux voix minoritaires de France

La presse étrangère donne un écho inédit aux voix minoritaires de France

Les médias internationaux ont eu la bonne idée de tendre l'oreille. Et tout à coup, le mythe d'un doux universalisme français s'est effondré.

Le bilan économique de Donald Trump n'est peut-être pas celui que vous croyez

Le bilan économique de Donald Trump n'est peut-être pas celui que vous croyez

Sur aucun point on ne peut dire que, après ses quatre ans de mandat, l'Amérique est réellement «great again».

Newsletters