M. Hulot, nom d'une pipe !

Slate.fr, mis à jour le 16.04.2009 à 11 h 16

L'affiche de l'exposition consacrée à Jacques Tati a été censurée, enlevant la pipe de la bouche du réalisateur, dans une application quelque peu stricte de la loi Evin. Sur l'affiche, dont 2 000 exemplaires sont placardés dans tout le réseau RATP, c'est un moulin à vent qui remplace la célèbre pipe du réalisateur des «Vacances de M. Hulot» se promenant sur son Solex, rapporte le Parisien.

La décision, prise par Métrobus, la régie publicitaire de la RATP, est étonnante, même pour les associations de lutte contre le tabac. «C'est plutôt une mauvaise interprétation de la loi,» juge Yves Martinet, président de l'Alliance contre le tabac. «Doit-on interdire les livres de Sherlock Holmes sous prétexte que lui aussi fumait la pipe ?»

L'exposition «Deux temps, trois mouvements» à la cinémathèque française, rend hommage jusqu'au 2 août à Jacques Tati, qui «en trois courts et six longs métrages, s'est imposé comme l'un des cinéastes burlesques les plus originaux et les plus inventifs.»

(Photo: affiche de l'exposition Deux temps, Trois mouvements)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte