Big Brother rattrape la réalité

Slate.fr, mis à jour le 15.04.2009 à 12 h 59

Le Royaume-Uni était déjà critiqué par certaines associations pour l'utilisation massive de caméras de vidéosurveillance dans les rues de ses villes. Aujourd'hui, c'est au tour de la Commission européenne d'enquêter sur le manque de protection des citoyens britanniques face à la surveillance secrète sur Internet, selon The Independent. Ce nouveau développement risque d'alimenter l'inquiétude d'une partie de la population britannique, pour qui le pays se dirige vers une société «Big Brother» de surveillance permanente.

L'enquête s'intéresse aux services controversés de publicité comportementale qui ont été testés par British Telecom sur ses clients en ligne sans leur accord. L'Union européenne exige que les internautes donnent «clairement leur consentement» à ce que leurs données personnelles soient utilisées pour récolter des informations sur leurs habitudes d'achat sur internet.

La compagnie Phorm, dont British Telecom a utilisé le produit, est dans le collimateur de la Commission: elle permet aux fournisseurs d'accès internet de suivre la trace de ce que font leurs utilisateurs sur la toile. Les fournisseurs peuvent ainsi revendre ces informations à des publicitaires, qui les utilisent pour cibler leurs annonces sur les sites visités par les utilisateurs.

[Via @SI]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Reuters)

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte