Combien de temps peut-on survivre en ne buvant que de la bière?

Assez pour contracter le scorbut.

Tell me the message in the bottle I want to know it/Tell me the message in the bottle I want to know it via Flickr CC License by

- Tell me the message in the bottle I want to know it/Tell me the message in the bottle I want to know it via Flickr CC License by -

Retrouvez tous nos articles de la rubrique L'explication ici

De la bière, de l'eau, et rien d'autre, pendant les 46 jours du Carême: voilà le pari récemment relevé par un citoyen de l'Iowa (États-Unis). Un pari réussi; il a récemment fêté sa victoire en dégustant un smoothie au bacon. Ce jeûne particulier lui a été inspiré par une tradition plusieurs fois centenaire, observée par les moines de Paulaner, à Munich (Allemagne). Mais combien de temps un homme peut-il survivre en ne consommant que de la bière et de l'eau?

Sans doute pas plus de quelques mois. Les effets du scorbut et de la carence en protéines se feraient alors véritablement sentir. (L'alcoolisation chronique peut entraîner de graves maladies du foie, mais ces dernières n'apparaissent que plus tard). Si vous désirez vous en tenir à la bière, et que vous renoncez complètement à l'eau, vous mourrez sans doute de déshydratation en quelques semaines, voire en quelques jours, suivant les quantités consommées et la teneur en alcool des breuvages en question. La bière contient bien évidemment beaucoup d'eau, mais dans la plupart des cas, l'effet diurétique de l'alcool assèche le corps plus qu'il ne l'hydrate.

Mourir du scorbut? Un destin on ne peut plus ironique pour un buveur de bière, quand on sait que ce breuvage fut longtemps considéré comme une manière de prévenir l'apparition de ce mal. Pendant une bonne partie du XVIIIe siècle, les médecins administraient de la bière, du moût et du malt pour prévenir le scorbut et ses effets – plaies, léthargies, gingivites, fièvres, et mort du malade. Le capitaine James Cook, explorateur légendaire, vantait les vertus antiscorbutiques de la bière; les rations de ses marins en comprenait près de quatre litres par jour. (La bière d'alors, très légère et brassée à partir de moût concentré, ne ressemble en rien à celle d'aujourd'hui). L'incapacité de la bière à endiguer les grandes épidémies de scorbut - comme celle apparue lors du siège de Gibraltar, 1780, ou encore celle ayant frappé le HMS Jupiter en 1794 - fut plus tard reconnue. En 1795, le jus de citron fut choisi comme remède officiel par l'Amirauté britannique.

Une portion de bière (355 ml aux Etats-Unis) contient entre 0 et 30 milligrammes de vitamine C, en fonction de la recette de fabrication. Mais à cause de l'alcool, cette vitamine C est éliminée par les urines plus rapidement que dans une situation normale; c'est pourquoi un médecin doit toujours vérifier qu'un patient atteint d'alcoolisme chronique ne présente pas de symptômes du scorbut. Dans les années 1920, des chercheurs britanniques ont testé les effets d'un régime uniquement composé de bière sur deux macaques rhésus. On leur a servi chaque jour 200 millilitres d'India Pale Ale, ainsi que d'autres aliments à faible teneur en vitamine C. Des «symptômes bien définis» de scorbut sont apparus au bout du 37ème jour pour le premier, et du 57ème pour le second.

Outre sa faible teneur en vitamine C, la bière contient peu de vitamine A, B1, D, E, K, de protéines et de matières grasses. Ce déficit en vitamine B1 (qui peut être provoqué par le scorbut lui-même), plus connu sous le nom de béribéri, est des plus dangereux: il peut entraîner une insuffisance cardiaque. La carence en protéines n'est pas moins néfaste - elle peut provoquer une atrophie musculaire et une anémie. Pour absorber la dose journalière conseillée en vitamines et en protéines (et ce en ne buvant que de la bière), il vous faudra en boire... un peu plus de 13 litres par jour.

Jeremy Singer-Vine

Traduit par Jean-Clément Nau

Vous vous posez une question sur l'actualité? Envoyez un mail à explication @ slate.fr

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
L'AUTEUR
Jeremy Singer-Vine est journaliste scientifique. Il écrit pour Slate.com et le Wall Street Journal. Ses articles
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
Combien de Mon Chéri faut-il manger pour être ivre?
Ah bon, les CRS avaient le droit de boire pendant les manifs?
D'autres ont aimé »
Publié le 14/05/2011
Mis à jour le 15/05/2011 à 11h27
2 réactions