Les manifestants anti-gouvernementaux se dispersent

Slate.fr, mis à jour le 14.04.2009 à 9 h 47

 

 

Des centaines de manifestants antigouvernementaux, cernés depuis lundi soir par d'importantes forces de sécurité près du siège du pouvoir à Bangkok, ont commencé à se disperser mardi 14 avril sur ordre de leurs dirigeants. "Nous avons eu des discussions entre nous depuis la nuit dernière et avons décidé de nous disperser"a déclaré une dirigeante des manifestants, Prateep Ungsongtham Hata, ajoutant: "Nous ne nous rendons pas (aux autorités), nous dispersons seulement le rassemblement car nous n'avons rien fait de mal"

L'armée thaïlandaise avait chargé lundi 13 avril plusieurs centaines de manifestants bloquant un carrefour stratégique de Bangkok en tirant des coups en feu en l'air auxquels la foule a répondu par des jets de cocktail Molotov, ont rapporté des témoins.

Les incidents se sont produits avant l'aube à l'intersection de Din Daeng, la plus grande de la capitale.

Selon un porte-parole militaire, plus de 2.000 manifestants étaient restés massés dans la nuit du lundi 13 au mardi 14, près du siège du gouvernement, cernés par des soldats armés et des blindés, au lendemain d'une journée de violence et d'anarchie qui avait fait au moins 2 morts et 113 blessés..

Le Premier ministre Abhisit Vejjajiva a déclaré dimanche 12 avril l'état d'urgence à Bangkok face à l'ampleur des manifestations menées depuis des jours par les «chemises rouges», des partisans de l'ancien Premier ministre en exil Thaksin Shinawatra qui réclament des élections anticipées.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte