[En Direct] Le jour où Oussama Ben Laden est mort

Times Square le 2 mai 2011,  REUTERS/Chip East

Times Square le 2 mai 2011, REUTERS/Chip East

  • Les Etats-Unis ont annoncé dimanche soir que Ben Laden avait été tué au Pakistan d'une balle dans la tête
  • L'opération était faite pour tuer, pas capturer vivant le leader d'al-Qaida
  • Les Américains ont commencé à descendre dans les rues pour célébrer la nouvelle
  • Notre sélection des meilleurs articles, photos, vidéos, tweets sera actualisée toute la journée.

La situation au lundi 2 mai à 19h30:

  • Oussamma a été tué dans la nuit de dimanche par une équipe dont la mission était de tuer, pas de capturer vivant le leader d'al-Qaida.
  • Le corps a déjà été enseveli en mer, sans que la façon dont il a été identifié soit pour l'instant tout à fait claire.
  • Aucune photo officielle du corps n'a été publiée

Une sélection de nos papiers:

Etait-il légal de tuer Ben Laden?

19h24 [New Yorker] Le célèbre magazine américain s'interroge sur la légalité de l'assassinat de Ben Laden: dans les années 70, le président Ford a publié un ordre exécutif déclarant:

«Aucun employé du gouvernement des Etats-Unis ne doit se livrer, ou conspirer de se livrer, à un assassinat politique.»

Le terme d'«assassinat» n'était pas défini plus avant, pas plus qu'il ne l'a été par les présidents Carter et Reagan dans leurs propres ordres exécutifs. Mais en mars dernier, le conseiller légal du Département d'Etat a déclaré dans un discours que «l'utilisation de systèmes d'armes légaux –respectant les lois de la guerre– pour cibler précisément des leaders de guerre de haut niveau lorsqu'on agit en cas de légitime défense ou lors d'un conflit armé n'est pas illégal, et donc ne constitue pas "un assassinat"».

Le New Yorker rappelle qu'il y a une raison pour laquelle cette interdiction des assassinats a été élaborée: «C'est un pouvoir facile à abuser».

Comment le corps de Ben Laden a-t-il été identifié?

18h [The Guardian, Reuters, Telegraph, ABC News, Globule et télescope] Puisque le corps d'Oussama Ben Laden aurait déjà été enseveli en mer, on cherche à savoir comment il a été identifié, et les versions se multiplient, sans qu'aucune soit pour l'instant officiellement confirmée par la Maison blanche.

Sur le blog science de Slate Globule et télescope, Pierre Barthélémy évalue différentes techniques:

D'après le Telegraph, des tests ADN ont été pratiqué sur le corps, avec comme comparaison l'ADN de sa soeur, conservé par le FBI depuis sa mort d'un cancer du cerveau il y a plusieurs années. Selon Pierre Barthélémy, tous les tests auxquels il faut procéder durent généralement 24h au total, mais il est possible de raccourcir les délais.

Le Guardian rapporte que des responsables américains ont dit qu'il avait également été identifié grâce à la «reconnaissance faciale», une technologie qui cartographie des charactéristiques faciales, mais souligne qu'il n'a pas été précisé comment les Seals qui ont tué Ben Laden ont procédé à cette comparaison. Pierre Barthélémy rappelle qu'avec cette technique, «on n’atteint pas encore les performances des empreintes digitales, surtout si la personne que l’on souhaite identifier a pris une balle dans la tête qui lui a fait éclater les os du crâne… Si jamais l’identification du cadavre du commanditaire des attentats du 11-Septembre ne devait tenir qu’à cela, il y aurait beaucoup de chances que le doute subsiste longtemps».

Et un reporter de Reuters relate les propos d'un responsable des renseignements américain qui lui a dit qu'une des femmes présentes dans la maison, qui serait l'une des femmes de Ben Laden, avait également identifié le corps.

ABC News résume le dilemme d'Obama par rapport aux photos que les Seals affirment avoir prises du corps: «Les photos valideraient l'affirmation des Etats-Unis mais on dit qu'elles sont horribles, et montrent des parties de son cerveau et de son crâne».

La «reconnaissance éternelle» de Bush

17h40 [Associated Press] Le prédécesseur de Barack Obama, George W. Bush, a publié dimanche 1er mai au soir un communiqué, fait rare depuis qu’il a quitté la présidence des Etats-Unis, dans lequel il qualifie la mort de Ben Laden de «réussite capitale». Un porte-parole de l’ancien président a confié qu’Obama avait appelé Bush peu avant 21h heure locale (plus de deux heures avant l’annonce officielle de la mort) pour l’informer de la nouvelle. Bush déclare dans son communiqué:

«Je l’ai félicité, ainsi que les hommes et les femmes de notre armée et de nos services de renseignements qui ont consacré leur vie à cette mission. Ils ont notre reconnaissance éternelle.»

Associated Press rapporte que des partisans de Bush ont déposé des fleurs et des ballons aux couleurs des Etats-Unis devant la résidence de Bush à Dallas après l’annonce de la nouvelle. Lors de son allocution, Barack Obama a mentionné Bush une fois:

«Nous réaffirmons aussi que les Etats-Unis ne sont pas, et ne seront jamais, en guerre contre l’Islam. Je l’ai répété, comme le président Bush l’avait fait après le 11-Septembre, que notre guerre n’est pas contre l’Islam.»

A l’intérieur de la «Kill Team» américaine

17h20 [National Journal] La mission qui avait comme ordre de tuer –pas capturer– Oussama ben Laden, et qui a tué ou capturé 22 autres personnes en 40 minutes a été menée par une équipe très spéciale, la Team Six des Seals de la Navy américaine, surnommés DevGru. D’après The National Journal, vue l'importance de la cible, une réplique de la maison a été recréée dans un camp militaire, où l’équipe a fait plusieurs raids d’entraînement début avril.

Comme plusieurs autres unités spéciales, DevGru appartient au Commandement Joint des Opérations Spéciales (JSOC), une entité sous le commandement direct du président à qui elle fait ses rapports, et qui agit partout dans le monde selon des directives présidentielles. On n’entend presque jamais parler de ces unités, alors que le budget annuel du JSOC est d’un milliard de dollars, et que l’entité opère en toute impunité depuis le 11 septembre. Elle possède plus de 4.000 soldats et civils et son propre service de renseignements, et est en ce moment impliquée dans 50 opérations en cours

D’après le National Journal, l’opération a été menée par DevGru avec la CIA, l’agence d’espionnage qui s’est militarisée sous le gouvernement Obama.

16h40 [ABC News] Après ses photos, ABC News a mis en ligne un reportage avec des images tournées dans la maison où vivait Oussama ben Laden:

Deux films en route sur ben Laden

16h13 [Deadline] Deux films sur la traque d'Oussama ben Laden sont en cours de préparation, rapporte le site Deadline. Kathryn Bigelow, oscarisée pour Démineurs en 2010, avait ainsi déjà commencé son casting pour un film indépendant, pour l’instant intitulé Tuer Ben Laden. Et la mort du leader d’al-Qaida pourrait peut-être remettre à l’ordre du jour un autre projet de film, bloqué depuis 2006.

16h [ABC News] La chaîne de télévision américaine ABC News a mis en ligne un diaporama de photographies prises à l'intérieur de la maison où vivait Oussama ben Laden:

Blagues et problèmes éditoriaux

15h30 [Daily Kos, Guardian, Poynter] Le blog de Poynter dédié aux médias a mis en ligne un mémo du New York Times à ses journalistes, les informant de la décision du journal de ne pas utiliser «M.» pour parler de Ben Laden. Normalement, le journal cite une première fois un nom en entier puis passe à son titre (Barack Obama devient M. Obama par exemple), mais les rédacteurs en chef ont décidé de ne pas utiliser de titre pour Oussama Ben Laden.

Pendant ce temps-là, les autres rédactions prient pour ne pas dire «Obama» à la place de «Oussama» et vice versa. C'est déjà arrivé à Slate.fr, mais aussi à la BBC ou à Fox News, entre autres.

Le Guardian relève plusieurs blagues qui tournent sur les réseaux sociaux à propos du raid qui a tué Oussama ben Laden (dont «ils auraient du capturer Ben Laden vivant et lui faire passer les barrages de sécurité des aéroports jusqu'à la fin de ses jours»), alors que le blog démocrate Daily Kos proposait une image moquant au passage la quête du certificat de naissance de Barack Obama qui a secoué l'actualité américaine la semaine dernière:

L'équipe devait tuer, pas capturer Ben Laden

14h30 [Reuters] Un reporter de Reuters affirme qu'un responsable de la sûreté américaine a dit que la mission du raid était de tuer, et non pas de capturer Oussama ben Laden.

11h50 [Politico] Selon le site politique américain politico, le fait que Ben Laden a été tué plutôt que capturé est «une chance politique énorme» pour Obama, car une capture aurait soulevé des «questions épineuses» sur que faire de lui. La question n’avait jamais été réglée, et les responsables de la Maison blanche n’y avaient pas répondu à plusieurs reprises.

En mars 2010, le ministre de la justice Eric Holder avait refusé de réfléchir à ce qui se passerait (Ben Laden serait-il jugé aux Etats-Unis ? Envoyé à Guantanamo ?), répondant aux députés :

«Vous parlez d’une hypothèse qui ne se déroulera jamais. La vérité, c’est qu’on lira ses droits au cadavre d’Oussama ben Laden. Il n’apparaîtra jamais devant un tribunal américain. C’est la réalité… Il sera tué par nous ou il sera tué par l’un des siens pour qu’on ne puisse pas le capturer. Nous le savons.»  

Les nombreuses morts de Ben Laden

11h21 [Salon] Si la mort d’Oussama ben Laden a été officiellement annoncée par le président américain Barack Obama, elle suit de nombreuses «fausses morts» du leader d’al-Qaida.

Le site Salon a fait une liste des «nombreuses morts d’Oussama ben Laden» qui ont eu lieu depuis le 11 septembre 2001 : au fil des années, Ben Laden est mort de «causes naturelles», de «la fièvre typhoïde», d’une «maladie des reins»…

10h50 [Reuters] Des Américains en liesse se sont retrouvés devant la Maison blanche mais aussi sur le site de l'ancien World Trade Center:

Deux Américains réagissent à l’annonce de la mort d’Oussama ben Laden à Ground Zero, là où s’érigeaient les tours du World Trade Center, au petit matin du 2 mai 2011. Reuters/ Eric Thayer

«Comment j'ai assisté au raid sans le savoir»

10h39 [Business Insider, Cnet] Non seulement l’information de la mort de Ben Laden est d’abord apparue sur Twitter (via l’ancien chef de cabinet du ministre de la défense de George W. Bush Donald Rumsfeld), mais plusieurs utilisateurs du réseau social ont raconté le déroulement des évènements sans même être au courant de l’importance de ce à quoi ils étaient en train d’assister!

Sohaib Athar, qui se décrit sur Twitter comme un consultant en informatique indépendant «faisant une pause […] en se cachant dans la montagne avec ses ordinateurs portables», était à Abbottabad, la ville où a eu lieu l’opération, au moment où elle se déroulait.

En entendant les hélicoptères, il a raconté ce qui se passait via plusieurs tweets, avant de finir sur:

«Oh, oh, maintenant je suis le mec qui a live-blogué le raid sur Oussama sans le savoir»

10h35 [Fox News, Wired] L’opération a été autorisée par Barack Obama le 29 avril à 8h20. Deux jours plus tard, une petite équipe des opérations spéciales était présente au Pakistan, et Barack Obama suivait la mission depuis la Maison blanche. Un responsable américain a répété que les Pakistanais n’avaient pas participé au raid, mais qu’ils avaient fourni des informations permettant de le mettre en place.

Un haut responsable a dit que le raid avait duré moins de 40 minutes. Ben Laden «a résisté à l’assaut», mais a été tué «quand nos forces sont rentrées dans l’enceinte». Une femme a été utilisée comme bouclier humain et est morte pendant l’assaut, ainsi qu’un homme identifié comme l’un des fils adultes de Ben Laden, et deux autres membres d’al-Qaida.

La fausse photo de Ben Laden mort

10h23 [KnightNews] La photo qui circule en ce moment, censée représenter Oussama ben Laden mort, est un faux, a affirmé la chaine Fox News, qui dit avoir vérifié auprès de responsables américains. Des photos existent, mais l’armée ne les a pas encore publiées.

Des photos sont ensuite parues, notamment sur Twitter, montrant quel montage avait eu lieu; ce faux montage n'est en fait pas nouveau: on en trouve déjà la trace il y a exactement un an, le 29 avril 2009.

Oussama ben Laden, au même niveau qu'Hitler et Staline

10h00 [New York Times] Dans un portrait du chef d'al-Qaida, le New York Times affirme qu'Oussama ben Laden est passé dans le royaume du mal dans l'imaginaire américain, autrefois réservé aux dictateurs comme Hitler et Staline. C’était un nouvel ennemi national, son visage s’affichait sur des posters «Wanted», exultait dans des vidéos, raillait les Etats-Unis et la civilisation occidentale.

«Est-ce que vous voulez ben Laden mort ?», avait demandé un reporter au Président George W. Bush six jours après les attaques du 11 septembre.

«Je le veux –je veux la justice», avait répondu le président. «Et il y a une vieille affiche dans l’Ouest, si je ne me trompe pas, qui disait «Wanted: Mort ou vif».

Qu'a-t-on fait du corps?

9h50 [ABC News, Politico] Les autorités américaines ont décidé d'un «burial at sea» pour Oussama ben Laden: ce terme peut vouloir dire que ses cendres sont dispersées dans la mer, ou bien que son corps est jeté à la mer. Les autorités américaines veulent ainsi éviter de créer un lieu de pèlerinage pour les terroristes du monde entier. Un officiel a déclaré à ABC News à propos du corps de Ben Laden:

«Nous nous assurons qu’il est manié selon la tradition islamique. C’est quelque chose que nous prenons au sérieux.»

Selon Zunaira Zaki de ABC News, la tradition islamique veut que le corps soit lavé par des musulmans et enterré dès que possible, avant «généralement avant la prière suivante, bien qu'il puisse y avoir des délais autorisés sous certaines circonstances (pour des autopsies par exemple)». Selon Politico, des officiels américains ont confirmé que le rite a déjà été effectué.

9h32 [Washington Post] Les autorités américaines n’ont alerté aucun gouvernement, même pas celui du Pakistan, avant de mener leur opération. Seulement un nombre «très réduit» de personnes était au courant des détails, selon un membre haut-placé de l’administration.

9h25 [Twitter] L'Elysée a déjà publié plusieurs messages sur Twitter en réaction à la mort d'Oussama ben Laden, dont celui-ci:

9h20 [The Atlantic] Moins d’une heure après l’annonce de Barack Obama, la résidence où le chef d’al-Qaida a été tué est déjà sur Google Map. Elle se situe à quelques centaines de mètres du commissariat de Cantt, dont une photo est disponible sur Flickr. Difficile  de savoir qui a rajouté la résidence sur Google Map, mais elle y est qualifiée de «parc d’attractions».


9h06 [Associated Press] La vidéo ci-dessous montre la foule qui se masse devant la Maison Blanche peu après l'annonce de Barack Obama.

Premiers détails sur l'opération

[Lu sur le Washington Post] Les détails de l'opération qui ont conduit à la mort d'Oussama ben Laden commencent à émerger dans les médias américains. Il se cachait dans une propriété au Pakistan à Abbottabad, une ville de 100.000 habitants à 150 kilomètres au nord de la capitale Islamabad.

Selon un des officiers américains des forces spéciales qui a mené l'opération cité par le Washington Post:

«Nous avons observé la propriété pendant des mois en essayant d'être sûr de ce qui se passait à l'intérieur et qui y était».

L'opération a reposé notamment sur les informations provenant d'un homme, un «courrier» opérant hors du Pakistan et qui avait la confiance de ben Laden. Le courrier qui était un proche de Khalid Sheik Mohammed, le cerveau des attaques du 11 septembre 2001 contre New York et Washington, «faisait l'objet de notre attention constante», explique l'officier américain au Washington Post. Des prisonniers «ont identifié cette homme à l'un des rares courriers qui avaient la confiance de ben Laden ce qui indiquait qu'il pouvait vivre près de lui ou le protéger».

«Quand nous avons vu la propriété, nous avons été choqué parce que nous avons vu… Une propriété tout à fait unique», construite autour de 2005 uniquement pour Ben Laden. A la mi-février, Obama a considéré que les informations étaient suffisamment fiables pour poursuivre l'opération et a donné l'ordre de lancer l'assaut militaire le 29 avril.

L'annnonce d'Obama

Le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé dans la nuit du dimanche 1er au lundi 2 mai qu’Oussama ben Laden, le chef d’al-Qaida, a été tué au Pakistan par les services spéciaux américains.  Dans une allocation télévisée, il a déclaré:

«Ce soir, je suis en mesure d'annoncer aux Américains et au monde que les Etats-Unis ont mené une opération qui a tué Oussama ben Laden, le dirigeant d'Al-Qaida, un terroriste responsable du meurtre de milliers d'innocents.»

Article mis à jour pour effacer une coquille où l'on avait écrit «Obama» à la place de «Oussama»