Société

Le témoignage de la victime de l'agression dans un bus RATP

Temps de lecture : 2 min

Le jeune homme dont les images de l'agression par une bande de jeunes un bus parisien ont circulé sur internet raconte comment il a vécu cet épisode et la diffusion de la vidéo.

«Hormis un hématome à l'œil et des bleus, aucune séquelle n'a été décelée. Deux jours après les faits, je suis allé consulter un psychiatre de l'Hôtel-Dieu de Paris qui m'a dit que j'avais l'air de bien vivre cette histoire. Depuis, je reprends les transports en commun, et même le Noctilien... » raconte F. G, un élève en première année à Sciences Po Paris âgé de 19 ans.

Il insiste surtout sur la polémique qui a entouré la diffusion des images de son agression plutôt que sur la violence de celle-ci. «Il y a eu un grave amalgame entre la réalité de cette scène et sa représentation. Cette vidéo a circulé sur des sites extrémistes et a été exploitée par des politiques. Or, je ne veux pas être instrumentalisé. Le sujet est propice aux idées radicales et je n'ai aucune envie de nourrir cela.»

Questionné sur le caractère raciste de l'agression, il répond «Je n'ai rien entendu de la sorte. Ces propos, s'ils ont été dits, interviennent dans un contexte où mes agresseurs étaient drogués ou ivres. Par ailleurs, ils n'étaient pas tous issus de l'immigration. La vidéo de mon agression apparaît comme très stéréotypée car, ce soir-là, je suis habillé de façon bourgeoise et je suis face à quatre jeunes qui faisaient beaucoup de bruit.»

[via le Figaro]

A lire égalementsur Slate:

-Le décryptage de ce phénomène qui a enflammé le Net français.

-Comment réagir à une agression

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Newsletters

Et si le politiquement correct n'était qu'une nouvelle forme de politesse?

Et si le politiquement correct n'était qu'une nouvelle forme de politesse?

De nos jours cette formule est utilisée de manière péjorative. Mais l'abandon de la politesse dégrade la vie politique.

Les pétitions en ligne, ce fléau des temps modernes

Les pétitions en ligne, ce fléau des temps modernes

[BLOG You Will Never Hate Alone] De nos jours à chaque fois que l'on se sent l'envie de pousser une gueulante, on en partage une sur le net.

Mes partenaires n'arrivent plus à me pénétrer et ça me gâche la vie

Mes partenaires n'arrivent plus à me pénétrer et ça me gâche la vie

Salma a un problème: ses partenaires n'arrivent plus à la pénétrer. Ça lui gâche la vie, et elle comprend pas pourquoi. Pour l'aider à y voir plus clair, nous avons rencontré le Dr Patrick Aristizabal, gynécologue. Voici ses...

Newsletters