Monde

Le président en grève de la faim

Temps de lecture : 2 min

Le Président de la Bolivie, Evo Morales est en grève de la faim depuis jeudi pour protester contre les manœuvres de l'opposition mises en place afin d'obstruer une réforme électorale. Cette loi permettrait au Président bolivien d'obtenir plus facilement le contrôle du Congrès puisqu'elle régit les élections législatives et présidentielle du 6 décembre prochain.

L'objectif de Morales était de mettre la pression sur le Congrès. Opération réussie; dès hier soir, le Congrès a adopté le cadre global de la loi en un vote éclair à main levée, qui a pris de court l'opposition. Evo Morales, 49 ans, qui sollicite un deuxième mandat de cinq ans, part favori, dans la lignée du référendum sur la nouvelle constitution approuvée en janvier à plus de 61%.

Pour rebondir sur la décision du Président Morales de faire la grève de la faim, l'opposition s'est empressée de réagir; «c'est une bonne chose que le Président fasse un régime», a déclaré la députée Lourdes Millares, du principal parti d'opposition Podemos.

[Via Libération]

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo Reuters/Ho New

En savoir plus:

Newsletters

La mort de Ruth Bader Ginsburg questionne la démocratie américaine

La mort de Ruth Bader Ginsburg questionne la démocratie américaine

Les conséquences politiques du décès de la juge de la Cour suprême montrent à quel point les institutions du pays sont antidémocratiques.

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 14 au 20 septembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 14 au 20 septembre

Plongée dans la logorrhée du président américain.

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

Si les jeunes nés après 1997 partagent un intérêt commun pour certaines grandes marques, ils ne constituent pas une cible marketing homogène selon les pays.

Newsletters