Itinéraire d'un garde américain converti à l'Islam

Temps de lecture : 2 min

 

Terry Holdbrooks, de Phoenix, Arizona, soldat des Etats-Unis, est devenu Mustafa Abdullah. Il est le premier soldat américain à avoir été converti à l'islam par les prisonniers qu'il avait pour mission de garder sur la base de Guantanamo.

Après avoir passé «des nuits entières devant les grilles de leurs cellules à les écouter parler de l'histoire du Moyen-Orient, de l'Afghanistan, de la Palestine, de l'islam», il s'est lié d'amitié avec plusieurs détenus. Des musulmans qui défendaient un islam tolérant, trahi selon eux par Al-Qaida, et qui se disaient «innocents des crimes dont on les accuse.»

Le Monde a enquêté sur cette conversion hautement symbolique : «Au fil des mois, deux convictions s'affirment : le gouvernement des Etats-Unis manipule la planète, et ces prisonniers-là sont innocents. Et Terry Holdbrooks, le non-croyant, a une révélation : l'islam.»

Mais l'attitude du soldat converti ne passe pas auprès de ses supérieurs. «Une nuit, son chef et quelques hommes le traînent dehors et le malmènent, l'accusant d'être «un terroriste», de «trahir les Etats-Unis». L'armée envoie Holdbrooks à Fort Leonard Wood, dans le Missouri, puis le renvoie sans explication à la vie civile, deux ans avant la fin de son contrat.»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Reuters)

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters